L’USAID débloque 1,9 millions $ pour un projet d’exportation de fonio du Mali vers les États-Unis

0
815
Pierre Thiam et Phil Teverow, co-fondateurs de Yolélé foods

Le Mali exportera du fonio vers les États-Unis grâce à un partenariat entre Mali Shi SA et Yolélé Foods. Le projet contribuera à promouvoir la création d’emplois au Mali. Il augmentera les revenus des petits agriculteurs.

La société malienne Mali Shi SA et Yolélé Foods, basée à New York, développeront le commerce du fonio entre le Mali et les États-Unis. Les deux entreprises ont reçu une subvention de 1,9 millions $ de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) pour ce projet.

Plus de 10 000 emplois seront créés au Mali à travers le projet

Le projet ambitionne de développer le marché aux Etats-Unis. En effet, près de 2 400 tonnes de fonio seront exportées vers les Etats-Unis par an d’ici 2025. Cette quantité générera environ 5 millions de dollars de revenus. En outre, le commerce du fonio entre les deux pays contribuera à la création de plus de 10 000 emplois au Mali. Ces emplois bénéficieront en particulier aux petits agriculteurs.

Le projet prévoit de promouvoir et de développer le marché et la chaîne d’approvisionnement. « Le potentiel de marché du fonio et des produits connexes reste largement inexploité aux États-Unis », a déclaré Pierre Thiam, cofondateur avec Philip Teverow de Yolele. Selon lui, le fonio est très rentable. Cette céréale offre la possibilité de générer des emplois et des revenus en Afrique de l’Ouest, en particulier pour les femmes, a-t-il ajouté.

Grâce à cette initiative, un nouveau centre de transformation sera créé. Cela créera de nouvelles sources de revenus pour les agriculteurs maliens. Leurs activités sont actuellement tournées vers le karité et le coton.

Lire aussi :

Le Mali suspend l’exportation du riz local, coton, maïs et sorgho

Au Mali, la BAD entend soutenir la création d’agropoles et l’inclusion des femmes dans les chaînes de valeur agricoles

Une céréale vertueuse

Le fonio est la plus ancienne céréale du continent. Il est principalement cultivé en Afrique de l’Ouest. Il présente de grandes qualités nutritionnelles et des avantages pour la santé. Autrefois abandonné, le fonio est aujourd’hui réintroduit dans la culture africaine. Cette céréale est reconsidérée en raison de sa croissance rapide et de sa bonne adaptation au climat. Le fonio est également une céréale sans gluten. Il est riche en vitamines B, limitée en cholestérol, en sodium et en graisses, rapporte Le Nouvel Afrik.