Malgré les efforts, 140 millions d’Africains s’adonnent encore au tabac (OMS)

0
583
Dans le monde entier, la majorité des fumeurs est hors du continent africain

Le tabac cause plus de 8 millions de décès chaque année. Pour réduire sa consommation à l’échelle mondiale, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en place une Convention-cadre. Cette dernière a pour but d’aider les pays membres à développer des politiques visant à lutter contre le tabagisme. Un nouveau rapport de l’institution onusienne vient de révéler que cette initiative porte déjà ses fruits.

Le nombre de consommateurs de tabac a chuté de 20 millions entre 2015 et 2020. On en a compté 1,3 milliards à la fin de l’année dernière, soit 22,3 % de la population mondiale. En détails, 36,7 % des hommes et 7,8 % des femmes consomment du tabac. La réduction du taux de tabagisme résulte des programmes mis en œuvre par les pays ayant adhéré à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac (WHO-FCTC). « C’est très encourageant de voir moins de personnes consommer du tabac » s’est réjoui Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. 

L’objectif du WHO-FCTC est de réduire le nombre de consommateurs de tabac de 30 % entre 2010 et 2025. Les efforts qui ont été déployés jusque-là, ne permettront pas d’atteindre ce but. Si les pays maintiennent la dynamique actuelle, il n’y aura que 30 millions de consommateurs supplémentaires qui cesseront de fumer du tabac en 2025. « Nous avons encore un long chemin à parcourir » a déclaré Ghebreyesus. Il encourage à cet effet, « tous les pays à mieux utiliser les nombreux outils efficaces disponibles pour aider les gens à arrêter de fumer afin de sauver des vies ». 

Pour l’instant, il n’y a que 60 pays qui ont rejoint la Convention-cadre de l’OMS. Il faut toutefois préciser qu’en 2019, on ne comptait que 32 Etats adhérents. Dans son nouveau rapport, l’OMS indique qu’en investissant 1,68 $/consommateur/an dans la technique de sevrage qu’elle a mise en place, le monde pourrait délivrer 152 millions de fumeurs d’ici 2030. Ce qui permettra de « sauver des millions de vies et de contribuer à la croissance économique à long terme » selon l’institution.

L’Afrique, le plus petit consommateur de tabac au monde

L’Afrique détient le taux moyen de tabagisme le plus bas au monde. Celui-ci est passé de 15 % en 2010 à 10 % en 2020. À titre de comparaison, ce taux est actuellement de 16 % en Amérique et de 29 % en Asie du Sud-Est. 

Derrière ce faible pourcentage sur le continent, il faut tout de même compter 140 millions d’Africains qui consomment du tabac, soit la population de l’Egypte et du Maroc réunie. Le Lesotho est le pays où le taux moyen de tabagisme est le plus élevé en Afrique.

Lire aussi : 15 millions de Nigérians se livrent à la consommation de drogues (NDLEA)

Fidèle DJIMADJA