Mali : 11 civils décèdent dans une explosion de bus à Mopti

0
541
Attentat
Une explosion à la bombe improvisée fait 11 morts et 53 blessés sur la route Bandiagara-Goundaka au Mali.

La détonation s’est produite en pleine voie lorsqu’un bus de transport a heurté un engin explosif. Le bilan actuel fait état de 11 morts et 53 blessés. L’attaque est attribuée aux djihadistes implantés dans le centre du pays.

Une dizaine de civils ont trouvé la mort dans l’explosion d’un bus au Mali. Le drame s’est produit hier en début d’après-midi sur la route entre Bandiagara et Goundaka dans la région de Mopti. Le bus qui transportait les passagers s’est heurté à un engin explosif, actionnant la détonation qui a également fait 53 blessés. 47 d’entre eux ont été envoyés au centre de référence de la région, a confié une source hospitalière à l’AFP. Le présent bilan a été confirmé par la mairie de Bandiagara. 

Lire aussi : 8 terroristes tués à Matéri, au nord du Bénin

L’explosion est attribuée aux djihadistes installés dans le centre du Mali depuis 2012. Les engins explosifs improvisés (EEI) et les mines font partie de leurs armes de prédilection. En 2022, la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) a dénombré 134 attaques aux EEI et aux mines à la fin du mois d’août. Les explosions ont tué 72 personnes dont un quart de civils. La plupart des attaques visent principalement les soldats maliens. 

Lire aussi : RDC : L’État islamique revendique l’attaque de Butembo qui a fait une dizaine de blessés

Fidèle DJIMADJA