Mali : la Banque mondiale a approuvé un crédit de 150 millions de dollars pour la restauration des terres dégradées

0
672
Des terres dégradées
La Banque mondiale investit 200 millions d'euros pour restaurer des terres dégradées dans les zones rurales au Mali.

L’initiative a pour but de promouvoir une croissance résiliente au climat. Le projet de restauration des terres dégradées se concentrera sur la mise en œuvre de sous-projets dans les zones maliennes du tracé de la Grande Muraille Verte.

En restaurant l’intégrité écologique des terres, les conditions de vie des populations seront améliorées. Notamment à travers des opportunités d’emploi et un renforcement des capacités en gestion des ressources naturelles. L’approche du projet est axée sur la restauration simultanée du capital social, naturel et culturel pour lutter contre la dégradation des ressources naturelles, les impacts du changement climatique et les conflits sociaux. Il contribuera aussi à la mise en œuvre des Contributions Déterminées au Niveau National (CDN) et d’une stratégie de prévention des conflits dans la zone d’intervention. Le projet bénéficiera à près de 2,3 millions de personnes, en particulier aux communautés rurales et aux populations vulnérables.

Lire aussi : Mali : La Banque mondiale prête 250 millions $ pour améliorer la gestion des déchets solides et l’assainissement

Un projet en phase avec les plans de la Banque Mondiale

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Plan d’action sur le changement climatique 2021-2025 du Groupe de la Banque mondiale. Il vise à soutenir les investissements transformateurs, renforcer la résilience socio-écologique et améliorer les conditions de vie des populations vivant dans des environnements vulnérables aux chocs climatiques. Il reflète également l’engagement de la Banque mondiale à soutenir l’initiative de la Grande Muraille Verte en restaurant 100 millions d’hectares de terres dégradées et en créant 10 millions d’emplois verts d’ici 2030.

Lire aussi : Mali : 30 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer la productivité agricole