Le Mali suspend l’exportation du riz local, coton, maïs et sorgho

0
730
Assimi Goïta, président du mali
le gouvernement du président Assimi Goïta suspend les exportations de certains produits agricoles.

La junte militaire au pouvoir vient de suspendre l’exportation de certains produits agricoles. L’objectif est de sécuriser le ravitaillement des marchés nationaux.


« L’exportation de la graine de coton, des tourteaux de coton, du mil, du sorgho, du maïs et du riz local est suspendue jusqu’à nouvel ordre ». C’est ce que précise un arrêté du ministère de l’Industrie et du Commerce et celui de l’Économie et des Finances. « Le Directeur Général du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence, le Directeur Général des Douanes, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’application du présent arrêté qui sera publié partout où besoin sera », précise la note.

Lire aussi: Mali : 238 millions $ de la Banque Mondiale pour financer 4 projets

Protéger l’économie locale ?

Le gouvernement de transition a indiqué que cette décision vise à sécuriser l’approvisionnement du pays. « Cette mesure a pour but de protéger l’économie locale. C’est ce qu’on appelle le modèle de protectionnisme de l’économie ». C’est qu’a expliqué l’économiste Ibrahim Mariko du Centre Sènè d’Études Stratégiques à l’Agence Anadolu . Selon lui, cette décision encouragera la consommation locale et réduira le prix des produits. La suspension de l’exportation de ces produits permettra également de faire face à un éventuel embargo des chefs d’Etats de la CEDEAO. Ils se réuniront en session ordinaire le 12 décembre prochain. Des sanctions supplémentaires contre le Mali et la Guinée pourraient être examinés.