Maroc : La BAD mobilise 246 millions € pour la construction de l’autoroute Guercif-Nador

0
179
Une Autoroute
La BAD mobilise 246 millions d'euros pour la construction de l’autoroute Guercif-Nador pour une mobilité plus aisée au Maroc.

Dans un communiqué publié en début de semaine, la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, la mobilisation 246 millions d’euros pour la construction de l’autoroute Guercif-Nador au Maroc.

Le secteur du transport constitue l’un des principaux leviers de la croissance économique et du développement du Maroc. Il figure parmi les priorités du Royaume. Ce secteur contribue en effet, à 15% des recettes de l’Etat et à l’emploi de 5% de la population active occupée, représentant 2,8% du PIB national en 2022. La BAD mobilise 246 millions d’euros pour la construction de l’autoroute Guercif-Nador au Maroc. Ce financement est composé de 200 millions d’euros de la Banque africaine de développement et 46 millions d’euros du fonds Africa Growing Together Fund (AGTF).

Modernisation des infrastructures de transport

Le projet s’inscrit dans la dynamique de modernisation des infrastructures de transport et de services associés. Il permettra notamment de connecter le grand complexe industrialo-portuaire de Nador West Med au réseau autoroutier du Maroc. L’objectif est d’accroître la compétitivité logistique du pays et son attractivité. Selon la BAD, le projet vise à renforcer la connectivité de la région de l’Oriental pour attirer davantage d’investissements, générer de nouvelles opportunités économiques et créer de l’emploi. L’objectif est aussi d’apporter aux populations de la région de l’Oriental une mobilité plus aisée.

Lire aussi : Mauritanie : le Fonds saoudien inaugure le Centre Médical Atar

contribuer à l’augmentation du volumes de marchandises qui transitent

Le projet vise également à améliorer la sécurité routière sur l’axe Guercif-Nador, et à connecter au réseau autoroutier le futur port de Nador West Med. Il contribuera à l’augmentation des volumes de marchandises y transitant, et les villes de Nador, Guercif et l’ensemble des villes situées sur ce corridor. S’agissant des résultats attendus, le communiqué met l’accent sur le renforcement de la compétitivité logistique de la région de l’Oriental en facilitant l’accès au port de Nador West Med et sa future zone d’activité, et la réduction des coûts de transport et d’entretien des véhicules, en plus de l’amélioration de la sécurité routière sur l’axe Guercif-Nador.

Lire aussi : Espace UEMOA : Africa50 s’engage à financer les projets de transport, d’énergie et des TIC