fbpx
25 C
Cotonou
samedi 20, août 2022

Maroc : La BERD investit 19,2 millions $ pour la construction d’infrastructures ferroviaires à grande échelle

À lire absolument

La BERD investit 19,2 millions € dans la première obligation d’infrastructure verte du Maroc. L’investissement servira à financer de nouvelles infrastructures ferroviaires à grande vitesse du Royaume.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a investi 19,2 millions € dans la première obligation d’infrastructure verte du Maroc. La banque est le premier et unique investisseur dans cette obligation verte. Le montant sera accordé à l’opérateur ferroviaire Office National des Chemins de Fer du Maroc (ONCF).

Refinancer la dette utilisée pour construire le train Al Boraq

L’investissement de la BERD servira à refinancer la dette utilisée pour construire le train Al Boraq, la ligne ferroviaire à grande vitesse électrifiée du pays. Le train Al Boraq a commencé à fonctionner au Maroc en 2018. Il s’agit du premier système ferroviaire à grande vitesse d’Afrique. Ce train réduit considérablement les temps de trajet ferroviaire entre les grands centres économiques de Tanger et de Casablanca, rapporte Esi Africa.

Lire aussi : Le Maroc recherche 5 milliards € pour deux nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse

Promouvoir les transports terrestres à faible émission de carbone

Cette ligne ferroviaire à grande vitesse favorise un transfert des transports routier et aérien, à forte intensité en carbone, vers le transport ferroviaire électrifié, plus respectueux de l’environnement. Cette infrastructure permet de renforcer l’intégration économique de Tanger et de Casablanca, en soutenant le développement du secteur privé et la croissance économique. L’obligation verte s’aligne sur les « Critères de transport terrestre à faible émission de carbone de la norme sur les obligations climatiques, tels que vérifiés par une seconde partie et certifiés par le Conseil de la norme sur les obligations climatiques », indique la banque.

Selon la BERD, cette opération est une étape importante de la coopération entre la BERD et l’ONCF. Leur partenariat devrait permettre de soutenir les résultats impressionnants de l’office dans le secteur des infrastructures. La BERD a déjà investi plus de 3,5 milliards € dans 88 projets au Maroc.

Lire aussi : Le Maroc veut investir 10 milliards € pour construire une nouvelle ligne ferroviaire de 1300 km

À la une