Maroc : la station de dessalement de Chtouka-Aït Baha désormais fonctionnelle

0
912
En février 2020, le roi Mohamed VI avait procédé au lancement des travaux sur le réseau d’irrigation. Ce projet a été lancé dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Le Maroc a inauguré une nouvelle station de dessalement d’eau de mer. Elle a une capacité de production de 400 000 m³ d’eau dessalée par jour. 

La station de dessalement de Chtouka-Aït Baha vient d’être mise en service. L’infrastructure permettra de sécuriser l’irrigation de 15.000 ha dans la plaine de Chtouka par le dessalement de l’eau de mer en substitution à l’eau souterraine. Le projet profitera à 1500 exploitations agricoles.

Lire aussi : Maroc: le Roi Mohammed VI a lancé les travaux d’installation d’une usine de fabrication de vaccins

Selon Info Médiaire, les installations permettront également de produire 400.000 m³ d’eau dessalée par jour. Cette production sera partagée équitablement entre l’eau potable et l’eau d’irrigation. Cela contribuera à la préservation de l’activité agricole dans la région. 

Le projet a nécessité plus de 425 millions $

La mise en service de l’infrastructure d’irrigation est programmée pour les prochaines semaines. C’est ce qu’a annoncé l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Souss-Massa (ORMVA/SM). 

Lire aussi : La société Ciments du Maroc investira 35 millions $ dans un nouveau centre de broyage à Nador

Le coût global de la station est de 4,4 milliards de dirhams (plus de 425 millions $). L’initiative a été conduite par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE).