fbpx
26.3 C
Cotonou
lundi 6, février 2023

La société émirati Masdar construira deux centrales solaires de 500 MW en Ethiopie

À lire absolument

Fidèle DJIMADJA
Journaliste de formation, spécialisé sur les questions de développement en Afrique. Écrivain, auteur de romans. Passionné du football.

Le mix énergétique éthiopien est actuellement composé à 91% d’hydroélectricité. Le gouvernement souhaite profiter de son énorme potentiel solaire pour exploiter une autre source d’énergies renouvelables. 

L’Ethiopie a recruté la société Masdar des Emirats arabes unis (EAU) pour construire deux centrales solaires de 500 MW. L’accord de mise en œuvre du projet a été signé par le ministre éthiopien des Finances, Ahmed Shide et le directeur exécutif de l’entreprise, Fawaz Al Muharrami le mercredi dernier à Abu Dhabi. Le coût de construction des deux centrales solaires n’a pas encore été dévoilé. 

Présent à la signature de l’accord, le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a déclaré que ces parcs solaires permettront à son pays de diversifier son mix énergétique. 

Lire aussi : Le Nigeria veut vendre 5 centrales électriques pour combler son déficit budgétaire

Booster la part du solaire dans le mix énergétique éthiopien

L’Ethiopie dispose actuellement d’une capacité de production électrique installée d’environ 4898 MW. 91% de ce mix provient de sources hydroélectriques. « L’objectif mondial du zéro émission nette offre une grande opportunité économique d’exploiter nos ressources renouvelables » a indiqué Ahmed. 

Les deux centrales, a-t-il ajouté, devraient « garantir l’accès à une énergie abondante, propre et abordable en Ethiopie et ailleurs »

Lire aussi : L’Égypte recherche 18 milliards $ pour financer des projets d’énergie renouvelable afin de remplacer les centrales thermiques

Fidèle DJIMADJA

À la une

Fidèle DJIMADJA