Mauritanie : le gouvernement met en service une unité de production d’oxygène médical à Nouakchott

0
471
Oxygène médical
Le gouvernement mauritanien a inauguré une unité de production d’oxygène médical au Centre national hospitalier de Nouakchott (CHN).

Moctar Ould Dahi, ministre Mauritanien de la Santé a procédé à l’inauguration d’une unité de génération et de production d’oxygène. La cérémonie a eu lieu au Centre national hospitalier de Nouakchott (CHN) bénéficiaire de cette infrastructure, première en son genre.

Plusieurs personnalités internationales ont pris part à la rencontre. Il s’agit notamment du directeur du CNH, du consul honoraire du Canada résidant à Nouakchott, etc. Le projet a été financé par le Canada et mis en place par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’unité de production d’oxygène médical a une capacité moyenne de production de 300 litres par minute. Elle exploite une technologie dernier cri et fonctionne avec un système de protection complet. Elle s’active automatiquement en cas de panne électrique et est connectée au réseau de gaz médicaux de l’hôpital. Le système de l’unité de production contient 50 bouteilles d’oxygène gazeux, 40 litres et 150 bouteilles de gaz de 20 litres.

Lire aussi : La Mauritanie signe un accord triennal de 82 millions $ avec le FMI

D’autres unités de production d’oxygène médical sont annoncées

Cette infrastructure survient dans un contexte où le CNH souffrait d’un manque d’oxygène médical. Le Ministre a par ailleurs annoncé qu’une unité sera construite au profit de l’hôpital Cheikh Zayed conformément à l’accord de coopération entre le Canada et la Mauritanie. À long terme, un plan sera mis en place par le gouvernement pour doter tous les hôpitaux régionaux d’unités similaires. Présent à la cérémonie, Marc Lucet, représentant résident de l’UNICEF en Mauritanie a souligné les circonstances dans lesquelles l’unité a été construite. En effet, le partenariat entre dans le cadre de l’assistance prévue par le gouvernement pour répondre à la demande consécutive à la pandémie de la Covid-19.

Lire aussi : Mauritanie : 450 millions $ pour mettre en œuvre du plan d’assainissement de la ville de Nouakchott