fbpx
30 C
Cotonou
lundi 16, janvier 2023

Mauritanie : Mohamed Ould Cheikh El Ghazwani annonce une augmentation de 50 % du salaire minimum

Le gouvernement mauritanien travaille à améliorer les conditions de vie de la population. Dans un discours, le président du pays a annoncé une augmentation de 20 % des salaires des fonctionnaires civils et militaires.

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazwani a annoncé une augmentation de 20 % des salaires des fonctionnaires civils et militaires dès le début du mois de janvier. Le chef de l’État a fait cette déclaration dans son discours à l’occasion du 62ᵉ anniversaire de l’indépendance du pays.

Lire aussi : La Chine annule une dette de 25,3 millions $ de la Mauritanie

Augmentation de 50 % du salaire minimum

Mohamed Ould Cheikh El Ghazwani a annoncé une augmentation de 50 % du salaire minimum. Le gouvernement prévoit également d’augmenter de 66 % les allocations familiales versées par la Caisse nationale de sécurité sociale, rapporte Anadolu Agency. « L’amélioration de vos conditions de vie, l’appui à votre capacité de résilience et vous offrir une vie digne, constituent l’objectif majeur de tous nos efforts et l’axe central de toutes les politiques publiques », a-t-il déclaré dans son discours. Ces mesures permettront de soutenir les populations impactées par les différentes crises que traverse le monde.

Une croissance économique de 5,3 % en 2022

En 2022, le pays a enregistré une croissance économique de 5,3 %, a déclaré le président mauritanien. Pour lui, le pays a réussi à faire face à sa dette malgré les crises économiques mondiales. Le cours élevé de la dette empêchait la Mauritanie d’accéder aux financements étrangers. En effet, le pays a réussi à régler ses dettes envers le Koweït. Cette dette a été accumulée pendant 40 ans. Pour le règlement, le Koweït a annulé 95 % des intérêts et converti les 5 % restants en investissements. Cependant, la Mauritanie devra payer sa dette principale sur 20 ans, avec une période de grâce de deux ans. Le Fonds monétaire international (FMI) estime que la politique de gestion de la dette du gouvernement mauritanien est bonne.

Lire aussi : La Mauritanie signe un accord triennal de 82 millions $ avec le FMI