Burkina Faso : 5 terroristes tués dans une embuscade tendue par l’armée

0
514
Militaires Burkina Faso

Dès son arrivée au pouvoir, le capitaine Ibrahim Traoré s’est engagé à changer la stratégie de lutte contre le terrorisme. Ce jeudi 27 octobre, 5 djihadistes ont été neutralisés dans la province du Bam par des éléments de la zone de Kongoussi.

Un groupe de terroristes est tombé très tôt ce matin dans une embuscade tendue par les unités militaires opérant dans la commune de Kongoussi, région du Centre-Nord. Pris de court, les djihadistes se sont lancés dans des échanges de tirs à l’improviste avant de prendre la fuite face à la force adverse. 5 d’entre eux ont été abattus et aucune perte n’a été enregistrée du côté des militaires, indique un communiqué de l’armée. 

Des motos et des « moyens de communication » appartenant aux djihadistes ont également été saisis. Le Chef d’État-Major a félicité les unités de la zone de « cette action audacieuse ». Il a exhorté toutes autres forces armées à « s’inscrire dans une dynamique offensive pour réduire au maximum l’influence des groupes armés dans les zones à fort défi sécuritaire ».

Lire aussi : Burkina Faso : L’armée lance le recrutement de 15 000 supplétifs civils pour contrer l’expansion terroriste

Une lutte sans merci…

Lors de son investiture, le Président Ibrahim Traoré a déclaré que son pays était dans une situation périlleuse. Il s’est donc engagé à circonscrire la menace terroriste sur l’ensemble du territoire national grâce à sa nouvelle stratégie d’attaque. Lundi dernier, l’armée a lancé le recrutement de 15 000 supplétifs civils pour renforcer les troupes de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP). 

Cet objectif est passé à 50 000 VDP le lendemain, suite à la nomination du colonel Boukaré Zoungrana au poste de ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité. Les civils qui seront retenus recevront des formations militaires très adaptées à la situation. Ils seront mieux outillés et mieux payés pour assurer la sécurité sur le territoire national. 35 000 d’entre eux seront répartis dans chacune des communes du pays. Les 15 000 restants seront déployés dans le reste du Burkina Faso en renfort aux militaires. 

Lire aussi : Niger : 7 djihadistes tués lors d’une attaque terroriste à Tamou

Fidèle DJIMADJA