fbpx
28 C
Cotonou
mardi 17, janvier 2023

RDC : La MONUSCO a réhabilité près de 350 km de routes en Ituri depuis 2019

La MONUSCO, annonce qu’elle a déjà réhabilité plus de 350 km de routes dans la province de l’Ituri en République démocratique du Congo. Les tronçons de route ont été construits dans le cadre des actions de la MONUSCO pour protéger les civils.

Depuis 2019, la MONUSCO a réhabilité plus de 350 km de tronçons routiers dégradés dans la province de l’Ituri en RDC. Ces routes stratégiques ont permis à la mission de protéger les civils. L’état de délabrement des tronçons routiers ralentissait les interventions des forces de sécurité dans leur lutte contre les groupes armés, indique un communiqué de la MONUSCO.

Le délabrement des routes exacerbe l’insécurité et la pauvreté

Outre la sécurité des civils, la détérioration des routes empêche la libre circulation des personnes et de leurs biens. Les civils étaient vulnérables aux attaques des groupes armés. Le mauvais état des routes a rendu difficile la vente des produits agricoles par les communautés. Cette situation exacerbe le chômage des jeunes et empêche les enfants d’aller à l’école. Les revenus des habitants en prennent un coup, aggravant le niveau de pauvreté.

Lire aussi: RDC : 23,9 millions $ mobilisés pour la réhabilitation et la modernisation de la route de Nzolana

Plusieurs tronçons de route réhabilités

La collaboration entre les autorités provinciales d’Irumu et de Djugu et la MONUSCO a permis la réhabilitation de plusieurs tronçons de route. Parmi les tronçons réhabilités figurent les routes Bogoro-Kasenyi, Irumu-Komanda, Komanda-Idohu, Tchabi-Kainama, Gina-Fataki, Tshabi-Kainama… Des sections de route ont été également réhabilitées dans la ville de Bunia. Le 21 octobre, la MONUSCO a lancé la réhabilitation de la route Bunia-Marabo-Komanda de 75 km.

Construction de ponts

La mission a également construit et réhabilité des ponts. En mai dernier, la MONUSCO a remis trois ponts et six ponceaux aux autorités locales dans les groupements de Zadu et Baviba, à 60 kilomètres de Bunia. Les ponts, situés sur les rivières Ati et Adjiri, desservent huit villages dont les habitants ont du mal à vendre leurs produits agricoles. « Grâce à ces ouvrages, les entités qui ont été longtemps enclavées ne le sont plus aujourd’hui. Les véhicules peuvent passer grâce aux ponts construits », a déclaré Daniel Masumboko Ndrudro, vice-président de la société civile Walendu Bindi.

La MONUSCO a construit ces infrastructures avec une main-d’œuvre locale de 1 500 jeunes. Ces infrastructures constituent un levier important pour la protection des civils, a déclaré Marc Karna Soro, chef du bureau de Bunia.

Lire aussi: RDC : L’État islamique revendique l’attaque de Butembo qui a fait une dizaine de blessés