Mozambique : 47 millions $ de la BAD pour stimuler l’agro-industrie

0
887
Cesar Augusto Mba Abogo, directeur de la BAD pour le Mozambique

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé une subvention de 47,09 millions $ en faveur du Mozambique. Les fonds soutiendront la première phase de la construction d’une zone spéciale de transformation agro-industrielle.

La BAD vient d’approuver le décaissement de 47,09 millions $ pour soutenir un projet agro-industriel au Mozambique. Ce dernier renforcera la productivité agricole et le développement de l’agro-industrie dans la province de Niassa. Le projet contribuera, en outre, à stimuler la croissance de la chaîne de valeur agricole mozabicaine.

Selon Carlos Mesquita, le ministre mozambicain de l’Industrie et du Commerce, cette initiative pourrait transformer l’économie et favoriser l’inclusion sociale. Elle s’aligne sur la Stratégie nationale de développement du Mozambique 2015-2035. Cette dernière vise à améliorer les conditions de vie de la population en passant par l’amélioration de la production agricole.

Lire aussi : La BAD prête 210 millions $ au Nigeria pour la transformation agro-industrielle

Un projet prioritaire selon la BAD

Les zones spéciales de transformation agro-industrielle visent à concentrer les activités de transformation agroalimentaire dans des zones à fort potentiel agricole. L’objectif est de stimuler la productivité, et faciliter la transformation et la commercialisation des produits agricoles. Ces zones « peuvent promouvoir la participation des petits producteurs dans les chaînes de valeur, offrant ainsi un modèle de développement inclusif », a déclaré Cesar Augusto Mba Abogo, directeur de la BAD pour le Mozambique.

Selon la Banque, l’initiative est importante car elle favorisera le développement des zones rurales concernées. Elle sera associée à d’autres projets d’infrastructures prévus pour être réalisés dans le pays.

A noter que le projet s’aligne également sur le programme 2018-2022 de la BAD pour le Mozambique. Il s’inscrit également dans le cadre de la stratégie Feed Africa de la Banque pour la transformation de l’agriculture.