Le Mozambique détecte son premier cas de poliomyélite depuis 30 ans

0
852
Polioméylite
Le Mozambique vient de déclarer une flambée de poliomyélite, suite à la détection d’un cas dans le nord-est du pays.

Les autorités sanitaires du Mozambique ont déclaré mercredi une nouvelle flambée du poliovirus sauvage, après la détection d’un cas dans le nord-est du pays.

Un nouveau cas de poliomyélite vient d’être détecté dans la province de Tete, au nord-est du Mozambique. Il s’agit du premier cas recensé par le pays, depuis la fin de la dernière épidémie, en 1992.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’enfant infecté a commencé à présenter des signes de paralysie à la fin du mois de mars. Les résultats des tests indiquent que ce cas est lié à une souche du poliovirus qui avait circulé au Pakistan en 2019. Cette souche importée a également été détectée au Malawi, en février.

Lire aussi : Le Mozambique atteint ses objectifs de vaccination contre la poliomyélite

Une enquête est en cours pour déterminer l’ampleur du risque posé par le nouveau cas de polio et les réponses ciblées nécessaires. L’analyse préliminaire des échantillons prélevés sur trois contacts du nouveau cas s’est révélée négative pour le poliovirus sauvage de type 1, a indiqué l’OMS.

Notons que le Mozambique a récemment mené deux campagnes de vaccination de masse, en réponse à l’épidémie du Malawi. Près de 4,2 millions d’enfants ont été vaccinés contre la maladie, durant cette opération.

Un retour de la polio ?

Les cas détectés au Mozambique et au Malawi ne remettent pas en cause le statut de l’Afrique, déclarée exempte de la maladie. Ceci, parce que la souche du virus détectée n’est pas indigène, selon l’OMS.

« La détection d’un autre cas de poliovirus sauvage en Afrique est grandement préoccupante, même si elle n’est pas surprenante, compte tenu de la récente flambée au Malawi. Toutefois, elle montre à quel point ce virus est dangereux et à quelle vitesse il peut se propager », a déclaré Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Pour rappel, l’Afrique a été déclarée exempte de poliovirus sauvage indigène en août 2020, après avoir éliminé toutes les formes de poliomyélite dans la région. Le continent lutte pour renforcer la prévention contre la maladie, afin d’éviter une perte de ses acquis.

Lire aussi : Poliomyélite : des flambées de la maladie touchent 23 pays africains