Mozambique : TotalEnergies entend relancer son projet de gaz naturel liquéfié à 20 milliards $

0
730
Patrick Pouyanne, PDG de TotalEnergies

TotalEnergies compte relancer son projet pétrolier, mis en suspens par des insurrections, au Mozambique. Les activités pourraient redémarrer dès 2022, si la situation revient à la normale.

Le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanne, a déclaré lundi que la société française avait l’intention de relancer son projet de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le nord du Mozambique. Le projet, d’une valeur de 20 milliards $, avait été interrompu par un groupe de rebelles, il y a près d’un an.

Lire aussi : TotalEnergies signe un protocole d’accord avec le Rwanda pour développer plusieurs projets énergétiques

L’attaque de la ville de Palma, où se déroulait le projet, a poussé TotalEnergies à retirer tout son personnel et à mettre un terme aux travaux, jusqu’à ce que la sécurité soit rétablie. « Dès que la vie sera revenue à la normale, le projet pourra être relancé. Mon objectif est qu’on redémarre en 2022 », a déclaré Patrick Pouyanne lors d’une visite au Mozambique lundi.

Selon le PDG de la société, la situation sur le terrain s’est considérablement améliorée. Un accord a été signé pour former 2 500 jeunes Mozambicains d’une manière qui les aidera à contribuer au projet. Ils produiront des légumes qui seront revendus à la société pour nourrir les travailleurs sur le projet.

Lire aussi : La SADC prolonge sa mission au Mozambique de trois mois

Cependant, d’autres mesures doivent être prises pour garantir la pérennité de ces réalisations, a-t-il déclaré. Cela inclut un retour à la normale dans les villes qui ont été laissées à l’abandon, sans aucun service public.

L’attaque de mars 2021 a nécessité le soutien des troupes étrangères du Rwanda et de la SADC pour aider à contrer l’insurrection, qui s’était intensifiée dans la ville de Cabo Delgado. Bien que ces mesures aient aidé le Mozambique à regagner du terrain, les affrontements avec les rebelles et les petites attaques se poursuivent.