Niger : 195 millions € de l’UE pour réduire les inégalités sociales et soutenir l’action gouvernementale

0
660
Niamey-1
L’UE alloue 195 millions € au Niger pour soutenir la mise en œuvre des réformes sectorielles et la bonne gouvernance.

L’Union européenne accorde un financement de 195 millions € au Niger pour lutter contre les inégalités sociales. Ce soutien financier permettra de renforcer la gouvernance et de promouvoir une croissance économique inclusive et la création d’emplois.

Le Niger reçoit un soutien financier de 195 millions € de l’Union Européenne (UE) pour réduire les inégalités sociales. L’accord de financement a été signé mardi dernier entre le ministre des Affaires étrangères, Hassoumi Massoudou et l’ambassadrice de l’UE au Niger, Denisa Elena Ionete. Ce financement est destiné à soutenir les réformes du gouvernement en matière de réduction des inégalités sociales.

Un financement qui soutiendra les réformes sectorielles

Sur les 195 millions €, 159 millions d’euros seront alloués à l’appui budgétaire, rapporte l’Agence Nigérienne de Presse. Ce montant, selon Hassoumi Massoudou, permettra de renforcer la stabilité macroéconomique. Il contribuera à accroître la viabilité de la dette et des finances publiques. Un montant supplémentaire de 36 millions € sera consacré au soutien des réformes sectorielles et de l’action gouvernementale. L’UE prévoit de soutenir les réformes dans les secteurs de l’éducation, de la formation, de la sécurité et du secteur privé, rapporte Denisa Elena Ionete. L’institution entend investir dans les chaînes de valeur agro-sylvo-pastorales, la justice, la prévention et la gestion des crises et des chocs. Elle fournira une assistance technique, des équipements et des subventions, précise l’ambassadeur de l’UE au Niger.

Lire aussi : L’UE a lancé le programme de développement d’urgence (PDU) au Niger et au Tchad

Réduction de la pauvreté et des inégalités

Selon Hassoumi Massoudou, ce financement a pour objectif de « soutenir le gouvernement nigérien dans ses efforts en vue d’éradiquer la pauvreté et réduire les inégalités à travers le renforcement de la gouvernance et la redevabilité institutionnelle et financière ». Le financement contribuera à la gestion et à la prévention des problèmes de migration. Il favorisera un accès plus équitable et effectif au système éducatif et à la formation professionnelle, notamment pour les femmes et les jeunes. L’appui financier de l’UE favorisera également une croissance économique inclusive et la création d’emplois, a ajouté le ministre des Affaires étrangères.

L’accord de financement concerne le programme d’appui budgétaire sous forme de contrat pour la Résilience et la Construction de l’Appareil d’État (SRBC4). Ce nouveau programme appuiera le Niger dans les domaines prioritaires du plan de développement économique et social (PDES), a déclaré Denisa Elena Ionete.

Lire aussi : Crise alimentaire : l’UE promet 43 millions $ au Niger