Nigeria : 100 milliards $ nécessaires pour relever les défis du secteur énergétique

0
695
Energie-nigeria
Le Nigeria a besoin d’investir 100 milliards $ sur les dix prochaines années pour améliorer son secteur énergétique.

Selon la Banque mondiale, le Nigeria aura besoin d’environ 100 milliards $ au cours des dix prochaines années pour relever les défis de son secteur énergétique. La mobilisation de ces fonds proviendra en grande partie du secteur privé.

Un investissement de 100 milliards $ sera nécessaire pour relever les défis du secteur énergétique au Nigeria au cours des dix prochaines années, indique la Banque mondiale. Selon l’institution, cet investissement nécessitera une forte implication du secteur privé. Les questions des subventions, de la conversion du gaz en électricité et de l’accès à l’énergie devront être résolues avant que des progrès puissent être réalisés dans le secteur, indique le directeur régional de la Banque mondiale pour les infrastructures, l’Afrique de l’Ouest et de l’Est, Ashish Khanna.

Le déficit énergétique entraîne une perte de 4 % du PIB

Selon Ashish Khanna, le Nigeria compte le plus grand nombre de personnes sans accès à l’électricité au monde. Cela entraîne une perte d’environ 4 % du PIB. Pour lui, d’autres pays de la région ouest-africaine réalisent des progrès en matière d’accès à l’électricité. C’est le cas du Ghana qui a déjà atteint 85% d’accès à l’électricité et le Sénégal, qui atteindra les 100% d’ici 2025. Pourtant, « le Nigeria a tout ce qu’il faut pour passer de moins de 50% d’accès à l’énergie universelle », rapporte Esi Africa.

La contribution du secteur privé devrait permettre de relever les défis du secteur de l’énergie. Toutefois, le gouvernement doit travailler à améliorer l’environnement politique et réglementaire afin de mettre le secteur privé en confiance.

Lire aussi : Afrique subsaharienne : 60 milliards $ nécessaires pour améliorer l’accès à l’énergie avant 2030

Projets en cours pour relever les défis du secteur

Selon le ministre de l’Énergie, Abubakar Aliyu, le pays se concentre actuellement sur l’amélioration des infrastructures de production, de transmission et de distribution, ainsi que sur les interfaces avec les producteurs de gaz. Le secteur de l’énergie a été négligé dans le pays pendant longtemps, a déclaré Abubakar Aliyu. L’objectif du président nigérian Muhammadu Buhari est d’améliorer les infrastructures pour favoriser le développement du secteur.

 Des projets énergétiques sont en cours dans le pays, indique le ministre de l’Énergie. Il s’agit notamment du projet Siemens. Il permettra de porter la production à 25 000 MW d’ici 2025. Le pays prévoit également de développer l’électricité hors réseau pour combler le déficit énergétique. À cette fin, 14 projets seront réalisés pour fournir 1 000 MW supplémentaires. Le Nigeria prévoit d’atteindre 2 000 MW hors réseau. Le pays prévoit également de s’appuyer sur d’autres sources d’énergie, notamment l’hydrogène et le solaire, indique Abubakar Aliyu.

Lire aussi : Nigeria : le gouvernement signe un accord de 10,5 millions $ pour développer 23 mini-réseaux solaires