Nigeria : un besoin de 2,5 milliards de dollars pour stabiliser l’approvisionnement électrique

0
141
Nigeria approvisionnement électrique
Au Nigeria, les compagnies d'électricité ont besoin de 2 000 milliards de nairas pour stabiliser l'approvisionnement électrique.

Le gouvernement fédéral a annoncé que les compagnies d’électricité du Nigeria ont un déficit de 2 000 milliards de nairas soit 2,5 milliards de dollars de capitaux pour relancer l’industrie. Ce montant permettra également d’assurer un approvisionnement électrique stable à l’échelle nationale.

Endettement excessif et insuffisance du capital des sociétés d’électricité nigérianes

Dans une interview, Olu Verheijen, conseillère du président Bola Tinubu pour l’énergie, a souligné cet aspect, comme le rapporte Bloomberg. Selon Verheijen, les sociétés d’électricité nigérianes font face à un endettement excessif et à un capital insuffisant. Cette situation affecte leur capacité à investir dans l’expansion de la distribution d’électricité aux ménages.

Verheije a indiqué que les prix inappropriés, une collecte de revenus inégale et un réseau national délabré ont contraint la plupart des habitants du pays à générer leur propre électricité. Celle-ci est produite à l’aide de générateurs bruyants.

« Nous devons mettre en place des politiques qui facilitent la réorganisation et la recapitalisation et attirer de nouveaux partenaires dotés de nouveaux capitaux, » a-t-elle déclaré. De plus, elle a précisé que le réseau de Lagos ne fournit seulement que 1 000 mégawatts à une ville de 25 millions d’habitants. Par ailleurs, avec à peu près la même taille de population, Shanghai fournit plus de 30 000 mégawatts en période de pointe.

Lire aussi : Nigeria : vers une décentralisation de la distribution d’électricité pour remédier aux pénuries

Révision des tarifs de l’électricité

Il est également prévu une révision des tarifs de l’électricité adaptés aux coûts parallèlement à la recapitalisation. Cette décision contribuera à l’amélioration de la liquidité et de la durabilité du secteur de l’électricité.

À en croire Verheijen, si des ajustements tarifaires ne sont pas appliqués, la faiblesse du Naira, pourrait entraîner l’augmentation des subventions énergétiques jusqu’à 1 600 milliards de nairas en 2024. Notons que celle-ci a enregistré une baisse de 50 % par rapport au dollar l’année dernière et une escalade de l’inflation.

« Avec l’espace budgétaire restreint actuel, la capacité du gouvernement à combler ce déficit est remise en question. Ces problèmes ont exacerbé les problèmes de liquidité financière dans le secteur », a indiqué Verheijen.

4 000 mégawatts distribués

Notons que le Nigeria dispose d’une capacité totale installée de production d’électricité de 13 000 mégawatts. Toutefois, seulement 4 000 mégawatts sont réellement distribués aux foyers et aux entreprises. Cette disparité met en lumière un écart substantiel entre la production potentielle d’électricité du pays et la fourniture réelle pour satisfaire les besoins énergétiques de la population.