Nigéria: la Banque Chinoise de développement investira 973 millions de dollars dans le projet ferroviaire Kaduna-Kano

0
1035
Un chemin de fer
La Banque Chinoise de Développement prend la place de la Banque Chinoise Exim dans le projet ferroviaire Kaduna-Kano pour un montant de 973 millions de dollars.

Les législateurs nigérians ont approuvé le changement de bailleurs de fonds pour la ligne ferroviaire Kaduna-Zaria-Kano. La Banque Chinoise de développement (CDB) prend la place de la Banque Chinoise Exim dans le projet pour un montant de  973 millions de dollars.

La CDB prend le relais de la China Exim Bank, qui s’est retirée du projet en raison de l’impact du COVID-19. Le prêt de la CDB au Nigeria dans le cadre du projet ferroviaire s’étend sur une durée de 15 ans avec un taux d’intérêt de 2,7%. Le gouvernement nigérian doit mobiliser pour le projet, la somme de 22,8 milliards de dollars. L’exécutif nigérian est à cet effet entré en partenariat avec plusieurs investisseurs et organisations internationales. Ces dernières sont pour la plupart chinoises. Toutefois les fonds des prêteurs chinois et internationaux ne sont pas encore disponibles en raison des crises que traverse le monde actuellement.

Lire aussi : Nigeria : 171 millions $ pour la construction d’une usine de production de cellules solaires à Gora

Le transport occupe une place de choix dans le développement économique

Durant son mandat qui prend fin en mai prochain, le président nigérian Muhammadu Buhari a travaillé au développement des secteurs économiques clés. Beaucoup des actions de son gouvernement ont été orientées dans la modernisation des transports et l’amélioration des réseaux électriques. Ces politiques avaient pour but de stimuler le développement agricole ainsi que les industries non pétrolières. Il s’agit d’un processus de diversification économique pour un pays dépendant majoritairement des revenus du pétrole brut. “ Les réseaux de transport et d’électricité médiocres du Nigéria ont entravé la croissance économique pendant des décennies ” (Reuters). Des études ont révélé que malgré les ressources dont dispose le Nigéria, 40% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté national.

Lire aussi : La Chine veut renforcer ses relations avec l’Afrique en s’appuyant sur le commerce