Nigéria : British American Tobacco est condamnée à une amende de 110 millions de dollars

0
184
Nigéria : British American Tobacco condamnée à une amende de 110 millions de dollars.

La Federal Competition & Consumer Protection Commission (FCCPC) du Nigeria a infligé une amende de 110 millions de dollars à British American Tobacco (BAT) pour des pratiques anticoncurrentielles et des violations des réglementations de santé publique. Cette sanction, résultat d’une enquête approfondie initiée en 2020, marque la plus grande amende jamais imposée par l’autorité nigériane de surveillance de la concurrence.

La Commission nigériane de la concurrence, informe les médias locaux, a annoncé que British American Tobacco (BATS.L) devra s’acquitter d’une amende de 110 millions de dollars. Cette décision fait suite à des allégations selon lesquelles le géant du tabac aurait abusé de sa position dominante sur le marché et enfreint les réglementations de santé publique. La Federal Competition & Consumer Protection Commission (FCCPC) a révélé que BAT, fabricant des marques renommées comme Lucky Strike et Dunhill, aurait également pénalisé les détaillants qui offraient des plateformes équitables à ses concurrents.

Interrogations sur les pratiques de l’industrie Tabac

Le porte-parole de BAT, Aaron Shardey, a confirmé l’enquête et la sanction dans le rapport semestriel 2023 de l’entreprise. Notons qu’il s’agit de la plus importante jamais imposée par la commission nigériane de la concurrence. Elle soulève des questions sur les pratiques commerciales de l’industrie du tabac dans le pays.

Babatunde Irukera, directeur général de la FCCPC, a fait savoir que l’amende est une « ordonnance par consentement ». Autrement dit, elle a été infligée suite à une négociation de plaidoyer et n’est pas sujette à appel. L’autorité a expliqué que l’enquête, débutée en 2020, a conduit à des fouilles de plusieurs sites BAT et de ses fournisseurs de services, à la recherche de preuves pour une analyse médico-légale.

Lire aussi : Engrais : Le Nigeria se tourne vers le Canada suite aux sanctions imposées à…

Surveillance renforcée : BAT sous strict contrôle

La FCCPC a indiqué qu’elle a identifié de multiples infractions aux lois de la concurrence. En conséquence, elle appliquera une surveillance stricte des pratiques de BAT pendant 24 mois. Cette mesure vise à assurer la conformité aux lois en vigueur et aux initiatives antitabac. En échange du respect des obligations découlant de l’ordonnance par consentement, la commission a retiré les accusations criminelles contre BAT Nigeria et au moins un employé. Il s’agit de celles liées à des entraves à son enquête.

Cette sanction souligne l’engagement du Nigeria envers la préservation d’une concurrence équitable et la protection de la santé publique. Par ailleurs, elle met en lumière les agissements des géants de l’industrie du tabac dans le pays.

Lire aussi : Nigéria : 21 projets électriques abandonnés dans le Sud-Est suite aux sabotages