fbpx
26 C
Cotonou
mardi 29, novembre 2022

Le Nigeria a déjà dépensé le double du PIB libérien pour subventionner le carburant en 2022

À lire absolument

L’industrie pétrolière nigériane fait face à l’une des pires crises de son histoire. Avec une production plus faible que jamais, le pays se trouve contraint de dépenser des milliers de milliards de nairas pour maintenir les prix du carburant.

Au Nigeria, les subventions au carburant ont atteint 2568 milliards de nairas (5,8 milliards $) à fin août 2022, soit environ le double du PIB libérien en 2020. L’enveloppe déboursée par l’État a permis de maintenir les prix du carburant à des niveaux raisonnables. Le Parlement nigérian a approuvé un budget de plus de 9 milliards $ pour les subventions au carburant en 2022. Ces dépenses mettent à mal l’économie du pays.

Lire aussi : La CEDEAO, le Nigeria et le Maroc veulent concrétiser le projet de gazoduc Nigeria-Maroc

Le Nigeria a récemment perdu son rang de premier producteur de brut en Afrique. Sa production est tombée à 1,18 million de barils par jour en août 2022. Le pays n’arrive plus à atteindre le quota qui lui a été fixé par l’Opep, soit 1,8 million de bpj. Une situation notamment due au vol de pétrole qui a pris de l’ampleur au Nigeria depuis le début de l’année.

Selon le directeur général de la Nigerian Natonal Petroleum Corporation (NNPC), Mele Kyari, le Nigeria a perdu en moyenne 437 000 bpj entre janvier et juillet 2022, soit 10 milliards $ au cours de la période. Ce montant représente plus de la moitié des réserves extérieures du pays. Il équivaut au double des revenus engrangés par l’État fédéral entre janvier et avril 2022.

LIRE AUSSI  Huawei s'associe à Mondia Pay pour les paiements numériques en Algérie et en Tunisie

Lire aussi : Le Nigeria compte accroître ses exportations de gaz naturel liquéfié vers l’Europe d’ici hiver prochain

Les derniers articles par Fidèle DJIMADJA (tout voir)

À la une

Les derniers articles par Fidèle DJIMADJA (tout voir)