Nigeria : lancement d’une campagne de distribution de 4,4 millions de moustiquaires

0
678
Moustiquaire imprégnée
L’Etat de Bauchi au Nigeria distribuera 4,4 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticide, dans le cadre de la lutte contre le paludisme.

L’État de Bauchi, au Nigeria, a lancé une campagne de distribution de plus de 4 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide. Cette opération contribuera à réduire les cas de paludisme et les taux de mortalité.

L’agence de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose, la lèpre et le paludisme de l’État de Bauchi (BACATMA) veut distribuer 4,4 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide. L’opération sera menée en collaboration avec des partenaires de développement tels que l’USAID et Breakthrough Action. Dans le cadre de cette campagne, une moustiquaire sera destinée à deux personnes, explique le Dr Sani Mohammed, président de BATCATMA.

Lire aussi : L’ONU mobilise 14,2 milliards $ pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

32 % de prévalence du paludisme dans l’État de Bauchi

L’objectif de la campagne est de réduire le nombre de décès liés au paludisme au Nigéria. Selon l’enquête nationale sur les indicateurs du paludisme (NMIS) de 2021, l’État de Bauchi affichait une prévalence du paludisme de 32 %. En 2022, le Nigéria représentait 22 % des cas parmi les autres pays. Les indices de 2020 montrent que le Nigéria a enregistré 27 % des cas, devant la République démocratique du Congo (RDC).

66 millions de cas de paludisme enregistrés chaque année

« Il est prouvé que le Nigeria compte 66 millions de cas de paludisme par an, selon le Rapport mondial sur le paludisme 2022. Près de la moitié (44 %) des enfants de moins de 5 ans ont de la fièvre dans l’État de Bauchi, selon le NMIS 2021 », rapporte The Guardian, citant le consultant en médias Nura Faggo. Selon lui, le paludisme a un impact négatif sur l’économie de l’État. Le traitement de cette maladie évitable coûte des milliards de dollars dans les caisses de l’État.

Lire aussi : Nigéria : 900 millions $ du Fonds mondial pour combattre le paludisme, la tuberculose et le VIH