Le Nigeria compte accroître ses exportations de gaz naturel liquéfié vers l’Europe d’ici hiver prochain

0
578
Timipre-Sylva
Le Nigeria prévoit d’exporter davantage de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l’Europe d'ici à l'hiver prochain.

Le Nigeria prévoit d’augmenter ses exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) vers Europe d’ici l’hiver prochain. Le pays prend cette décision à un moment où l’Europe cherche des alternatives à l’approvisionnement en gaz russe qui s’amenuise.

Selon le ministre du pétrole Timipre Sylva, le Nigeria s’apprête à exporter davantage de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l’Europe, d’ici hiver prochain. Il a fait cette déclaration hier, lors de la conférence Gastech à Milan. Même si les livraisons de gaz font face aux défis de sécurité, le ministre assure que le pays construira un gazoduc qui traversera l’Algérie jusqu’en Europe, rapporte Reuters.

Le gazoduc nécessitera un investissement de plus de 10 milliards $, précise Timipre Sylva. Le projet implique les compagnies pétrolières publiques nigérianes et algériennes ainsi que des investisseurs privés. Le projet pourrait également être soutenu par le groupe énergétique italien Eni.

Lire aussi : L’Algérie, le Nigeria et le Niger signent un protocole d’accord pour la construction du gazoduc transsaharien

Une alternative pour l’Europe

Le Nigeria prend ces initiatives alors que l’Europe cherche des alternatives pour se détourner du gaz russe et à diversifier ses sources d’approvisionnement en gaz naturel. Le pays d’Afrique de l’Ouest a récemment relancé le projet de gazoduc transsaharien avec l’Algérie et le Niger. En juillet dernier, les trois pays ont signé un protocole d’accord afin de réaliser l’infrastructure dans un bref délai. La construction de ce gazoduc long de 4000 km permettra non seulement d’augmenter les exportations de gaz vers l’Europe, mais aussi d’améliorer l’accès aux sources d’énergie en Afrique.

Lire aussi : Le Nigeria approuve la construction d’un nouveau gazoduc vers l’Europe