fbpx
24.9 C
Cotonou
samedi 1, octobre 2022

Nigéria : la startup MAX lève 31 millions $ pour étendre ses activités

À lire absolument

Metro Africa Xpress (MAX), une plateforme automobile nigériane, vient de lever 31 millions $. Ces fonds permettront à la structure d’étendre ses activités à travers l’Afrique.

La startup nigériane MAX a levé 31 millions $ cette semaine, à la clôture d’un cycle de financement de série B. L’opération a été dirigée par le fonds d’investissement Lightrock et la société internationale de capital-risque Global Ventures.

Grâce à cette levée, la startup prévoit de pénétrer davantage de marchés à travers le continent. Selon Techcrunch , elle entend entrer au Ghana et en Egypte d’ici la fin du premier trimestre de 2022. Elle sera ensuite déployée sur d’autres marchés en Afrique subsaharienne, dans la même année.

MAX a débuté en 2015 en tant qu’agence de livraison. La société s’est ensuite lancée dans le covoiturage, avant de proposer des services d’abonnement et de financement de véhicules. « Nous avons passé du temps à comprendre les opérations des chauffeurs et il nous est devenu évident que la plupart d’entre eux ne possèdent pas les véhicules qu’ils utilisent. C’est à ce moment-là que nous avons réalisé que si nous voulons réussir à relever le défi de la mobilité à travers le continent, nous devons d’abord résoudre le problème de l’accès des véhicules », a déclaré Guy-Bertrand Njoya, le directeur financier de la startup.

Lire aussi : Afrique : Uber s’associe à Opibus pour déployer 3 000 motos électriques en 2022

Un intérêt croissant pour les véhicules électriques

Depuis 2019, MAX s’est lancé dans la mobilité électrique. La société fournit actuellement des véhicules électriques à deux, trois et quatre roues aux conducteurs, via diverses options de location et de financement.

MAX conçoit et assemble actuellement sa propre gamme de motos électriques. La startup travaille avec divers constructeurs automobiles, dont Yamaha, pour livrer leurs véhicules électriques. « Pour nous, la mobilité électrique va être un moteur de développement important. Les véhicules électriques sont aujourd’hui plus rentables que leurs équivalents au gaz », estime la société.

Notons que MAX s’efforce de devenir une plate-forme automobile de référence pour des millions de personnes à travers le continent. Ils se sont récemment associés à la société estonienne de covoiturage Bolt. Ce partenariat devrait permettre à 10 000 conducteurs nigéria d’acquérir des véhicules à faible émission.  

À la une