Nigeria : lancement d’un système électronique d’enregistrement des faits d’état civil et de statistiques vitales

0
84
Lancement du e-CRVS
Le Nigeria lance un système électronique d’enregistrement des faits d'état civil et de statistiques vitales.

Lancé le lundi 6 novembre à Abuja, le système électronique d’enregistrement des faits d’état civil et de statistiques vitales (e-CRVS) est le fruit de la collaboration entre de la Commission nationale de la population (NPC), l’Organisation des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et Barnksforte Technologies Limited, une entreprise spécialisée dans la fourniture de solutions technologiques en Afrique et dans le monde.

Le système lancé par Bola Tinubu, le président de la République fédérale du Nigeria s’inscrit dans le cadre de la transition numérique de la plupart des pays africains. En effet, depuis quelques années, plusieurs pays Africains prennent des décisions stratégiques et lancent des outils numériques à cette fin. Le nouvel outil technologique mis en place au Nigéria devrait contribuer à l’atteinte de l’objectif de développement durable (ODD) 16.9.2. Il s’agit de l’ODD relatif à l’identité légale pour tous.

Selon Nasir Isa Kwarra, le président de la Commission nationale de la population, « Il s’agit d’accélérer l’amélioration des systèmes d’enregistrement de l’état civil et de statistiques vitales au Nigeria sur une période de dix ans, de 2023 à 2030, afin d’atteindre l’objectif de développement durable 16.9.2 — l’identité légale pour tous, y compris l’enregistrement des naissances ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Inauguration d’un Centre collaborateur CIRC pour améliorer l’enregistrement des cancers en Afrique sub-saharienne

Lancement de plusieurs outils

En dehors de l’e-CRVS deux autres outils ont été lancés ce jour. Notamment, le Référentiel national de données géospatiales et le Comité national de coordination sur le système d’enregistrement des faits d’état civil ont été également lancés lors du même événement.  Cristian Munduate, la représentante de l’UNICEF au Nigeria explique : « La numérisation de l’état civil au Nigeria va au-delà de la technologie ; c’est un engagement envers les générations futures. Maintenant l’existence de chaque enfant sera reconnue, marquant une nouvelle ère où chaque événement important de la vie informe le développement de notre Nation ».

Accélérer les efforts vers 2030

En octobre 2022, les ministres africains chargés de l’état civil se sont réunis à Addis-Abeba. Une réunion qui visait à réfléchir aux progrès et accélérer les efforts vers 2030 grâce à des systèmes réformés. La finalité étant de fournir une plateforme dynamique pour l’éducation, le partage de connaissances et d’expériences sur le CRVS, la sensibilisation, les processus et produits d’identité juridique. C’est dans ce cadre que les autorités nigérianes ont pris les devants pour la mise en place de leur e-CRVS. Une plateforme qui entre autres de recueillir des informations importantes d’Etat civil. Notamment : l’enregistrement des naissances, l’enregistrement des enfants mort-nés, l’attestation de naissance, les actes de décès, l’adoption, la notification de mariage, la notification de divorce ou encore la migration.

Lire aussi : Nigeria : Le Métro Lagos Blue Light Rail entre en service