Nigéria : Bola Tinudu supprime les subventions pour l’essence

0
715
Des pompes à essence
Les prix de l'essence ont presque triplé au Nigeria suite à la décision de Tinubu de supprimer la subvention.

Quelques jours après son investiture, le nouveau Président de la République Fédérale du Nigéria, prend déjà des décisions fermes. Bola Tinubu a en effet décidé de la suppression des subventions gouvernementales pour le carburant. Selon les informations communiquées, ces subventions ont coûté 10 milliards de dollars au gouvernement l’année passée.

Les conséquences de cette décision se sont très vite fait ressentir, même si sa mise en application est prévue pour le mois de Juillet. En effet, la compagnie pétrolière publique nigériane a pratiquement triplé le prix de l’essence à la pompe. En fonction de la ville, le prix de l’essence dans les stations a connu une marge d’augmentation de 304 à 343 nairas. Soit 0,66 à 0,74 dollars d’augmentation. Plusieurs autres stations ont arrêté de vendre après l’annonce du Président dans son discours d’investiture le 29 Mai dernier. Les files d’attente dans les points de vente sont de plus en plus longues et les prix des transports en commun ont également augmenté. Tinubu semble être guidé par le redressement économique du Nigéria. Puisque selon des informations rapportées par Bloomberg, le gouvernement doit encore 6 milliards de dollars de subventions à la Nigerian National Petroleum Co.

Lire aussi : Nigeria : 7,5 milliards $ alloués aux subventions sur l’essence jusqu’à la mi-2023

Les conséquences sont peut-être bien plus graves

La situation alarme les acteurs à divers niveaux dans le pays. Les populations sont inquiètes puisqu’elles feront les frais de cette nouvelle réforme. Dans le même temps, la flambée des prix du carburant pourrait entraver les efforts de la banque centrale pour contenir l’inflation dans le pays. Hors du Nigéria, cette décision a des conséquences sur les pays voisins. Notamment le Bénin qui dépend essentiellement du Nigéria pour la fourniture de carburant, quoique de façon informelle.

Lire aussi: Corruption: la justice nigériane veut comprendre la gestion du trésor de Sani Abacha qui a été restitué

Le prix de l’essence frelatée est passé de 450 à 700 FCFA à Cotonou et environs. Et indéniablement, les prix des transports intra-urbains vont aussi augmenter. Quoiqu’il en soit, cette décision entraînera très probablement, une inflation plus élevée, une activité économique plus faible et un mécontentement social accru. Autant au Nigéria qu’au Bénin.

Lire aussi : Nigéria : le gouvernement suspend la suppression des subventions sur l’essence

Lire aussi : Nigeria : course contre la montre pour des réformes fiscales