Nigéria : le gouvernement suspend la suppression des subventions sur l’essence

0
851
Zainab Ahmed, ministre nigériane des Finances.

Le gouvernement nigérian a indiqué que le moment choisi pour la suppression des subventions sur l’essence est « problématique ». Une éventuelle suppression ne ferait qu’aggraver les souffrances de la population.

Le gouvernement nigérian a annoncé cette semaine qu’il conserverait indéfiniment les subventions sur le carburant. L’annonce a été faite par la ministre nigériane des Finances, Zainab Ahmed.

Selon Zainab Ahmed, le gouvernement s’est rendu compte que le moment choisi pour la suppression de ces subventions est inapproprié. Cela ne ferait qu’accroître les souffrances de la population, a-t-elle indiqué. Par conséquent, la suppression annoncée pour le mois de juillet sera suspendue pour une durée indéterminée.

Lire aussi : Nigeria: 5,8 milliards $ aux pauvres en remplacement des subventions de carburant

La ministre a également indiqué que le gouvernement explore actuellement des alternatives à l’essence et fait pression pour augmenter la capacité de raffinage du pétrole brut du pays. Des efforts sont également en cours pour transmettre une demande à l’Assemblée nationale. L’objectif est de prendre des dispositions supplémentaires pour améliorer les subventions jusqu’à une date jugée appropriée pour leur suppression.

« Ce qu’il nous reste à faire maintenant, c’est de poursuivre les réflexions que nous menons, en termes de mise en place d’un certain nombre de mesures, dont l’une est le déploiement d’une alternative à l’essence. Nous envisageons également de renforcer la capacité de raffinage dans le pays. Outre le projet de raffinerie de Dangote, nous réhabiliterons quatre raffineries nationales qui ont une capacité combinée de 450 000 barils par jour« , a déclaré Zainab Ahmed, citée par Premium Times.