Nigeria : L’État de Bauchi et le NEPAD investissent 10 millions $ pour dynamiser le secteur agro-industriel

0
683
agro-industrie
Le NEPAD veut aider l’État de Bauchi au Nigeria à relancer le secteur agro-industriel après la pandémie de Covid-19.

L’État de Bauchi au Nigeria s’associe au Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) pour stimuler l’agro-industrie. Les deux parties prévoient d’investir plus de 10 millions $ afin d’atténuer les effets de la pandémie de Covid-19 sur le secteur.

Le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) veut aider à relancer le secteur de l’agro-industrie après la pandémie de Covid-19 au Nigeria. Le projet a été proposé par l’Agence de développement de l’Union africaine (AUDA), à travers le NEPAD. Il est intitulé « Renforcement innovant des capacités des petits exploitants agricoles en vue d’une restauration des terres productives au milieu de Covid-19 au Nigéria ». Il permettra l’atteinte de l’ODD 2 qui prévoit de mettre fin à la faim pour atteindre sécurité alimentaire et améliorer la nutrition en promouvant une agriculture durable.

Lire aussi : La BAD annonce la construction de zones spéciales de transformation agro-industrielle au Nigeria

Renforcement des capacités des petits exploitants agricoles

Le projet concerne l’Etat de Bauchi au Nigeria. Il est financé à plus de 10 millions $ par le NEPAD et l’Etat. L’objectif est d’atténuer les effets de la Covid-19 sur les petits exploitants agricoles. Selon la directrice générale des objectifs de développement durable (ODD) de l’État de Bauchi, Dr Esther Ahmed, le projet aidera à renforcer les capacités des petits exploitants agricoles. L’initiative permettra d’accélérer la restauration des terres productives, de lutter contre la désertification et de promouvoir l’utilisation de technologies innovantes. Cela aidera à réduire les pertes après récolte et de maximiser la sécurité alimentaire.

Plus de 5 400 bénéficiaires

« Le programme entraînera une augmentation de la production alimentaire, de la richesse et de la création d’emplois, ce qui stimulera l’économie, réduira les vices dans les communautés et freinera l’exode rural dans l’État », a déclaré Esther Ahmed. L’initiative profitera à 5 400 personnes dont 10% seront des handicapées et 46,39 % des femmes, rapporte The Guardian. Pour la mise en œuvre du programme, l’État a réservé 2 400 hectares de terres.

Lire aussi : La BAD prête 210 millions $ au Nigeria pour la transformation agro-industrielle