Nigeria : Les retraits en espèces désormais interdits sur les comptes publics

0
537
Naira
Nairas retirés en espèces.

La mesure entrera en vigueur au premier trimestre de l’année en cours. Elle permettra de lutter contre le blanchiment d’argent et de stimuler la transition vers le numérique.

Les retraits en espèces seront interdits sur tous les comptes bancaires publics en République fédérale du Nigeria à partir du 1er mars 2023. La mesure a été annoncée par la Nigeria Financial Intelligence Unit (NFIU). Elle vise à lutter contre les détournements de fonds et le blanchiment d’argent et à renforcer la transparence des activités financières dans les services publics.

Lire aussi : Nigeria : la Banque centrale augmente les limites de retrait d’espèces fixées ce mois

Elle permettra également de promouvoir les transactions numériques au détriment de l’utilisation du cash. Les contrevenants à la nouvelle mesure seront poursuivis par les agences compétentes pour blanchiment de capitaux. Le président de la République est la seule autorité habilitée à accorder une dérogation, et ce, à n’importe quel fonctionnaire.

La nouvelle règle concerne les comptes appartenant aux gouvernements fédéraux, étatiques et locaux, aux ministères, aux départements et aux agences. D’après la NFIU, les retraits en espèces sur les comptes publics ont dépassé les niveaux recommandés au cours des dernières années. De 2015 à aujourd’hui, les gouvernements des États fédérés ont, à eux seuls, retiré 701 milliards de nairas (1,52 milliard $) en espèces.

Lire aussi : Le Nigeria s’apprête à adopter une loi reconnaissant le bitcoin et les crypto-monnaies

Fidèle DJIMADJA