fbpx
32 C
Cotonou
mercredi 18, janvier 2023

Le Cameroun et le Nigeria inaugurent le nouveau pont sur la Cross River reliant les deux pays

Les gouvernements du Cameroun et du Nigeria ont inauguré le nouveau pont sur la Cross River qui relie les deux pays. L’infrastructure est soutenue par l’Union européenne et la Banque africaine de développement.

Le nouveau pont sur la Cross River reliant le Nigeria et le Cameroun a été inauguré hier. L’ouvrage installé au poste frontière de Mfum-Ekok entre les deux pays mesure 402 mètres de long. Il permettra de renforcer la connectivité entre le Cameroun et le Nigeria et l’intégration socio-économique, selon l’Union européenne.

Le nouveau pont sur la Cross River reliant le Nigeria et le Cameroun.

Construction d’une route de 400 km entre Bamenda et Enugu

L’infrastructure comprend également un nouveau poste frontière conjoint à Mfum, au Nigeria. La construction du nouveau pont et de ses liaisons routières a débuté en 2018. Ces installations font partie du programme de développement du corridor Bamenda-Enugu. Ce programme prévoit la construction d’une route bidirectionnelle de plus de 400 km entre Bamenda, au Cameroun, et Enugu, au Nigeria. L’initiative comprend la construction de routes urbaines et rurales, ainsi que d’infrastructures socio-économiques.

Selon l’UE, la construction du poste de contrôle frontalier fait partie des mesures de facilitation du transport et du transit prévues pour la route Bamenda-Enugu. L’inauguration du nouveau pont devrait faciliter la pleine exploitation de ce corridor.

Lire aussi : La construction d’un pont routier reliant le Cameroun et le Nigeria vient d’être achevée

259 millions € mobilisés pour le programme

La BAD a mobilisé 259 millions € pour ce programme, dont un don de 25 millions € de l’UE. L’ensemble des infrastructures de ce programme permettra de valoriser le potentiel agro-pastoral de la région. Ces installations renforceront la connectivité entre le Nigeria et le Cameroun. Elles faciliteront « l’intégration les échanges commerciaux, la circulation des marchandises et des personnes entre la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) », précise l’UE. Le projet facilitera ainsi la mise en place de la zone de libre-échange continentale africaine. Il met l’accent sur l’amélioration des conditions de vie des jeunes et des femmes et sur leur autonomisation.

L’UE finance ce projet dans le cadre de la stratégie « Global Gateway ». Ce programme prévoit le développement de nouvelles infrastructures dans les pays en développement.

Lire aussi : Cameroun : le Projet d’aménagement des routes de désenclavement de Kribi démarrera au premier trimestre 2022