Ouganda : les élèves enceintes et les mères adolescentes peuvent retourner à l’école

0
704
Chrysostom Muyingo, ministre d'État de l'Enseignement supérieur, Ouganda

Le gouvernement a annoncé que toutes les écoles doivent fournir un espace dédié aux mères adolescentes et aux étudiantes enceintes qui souhaitent retourner à l’école.  

L’Ouganda accueillera à nouveau les élèves enceintes et les mères adolescentes dans les écoles. C’est ce qu’a annoncé le gouvernement. D’après CGTN Afrique, plus de 650 000 filles ougandaises ont accouché pendant la fermeture des écoles, en raison de la pandémie de Covid-19. Cette décision leur permettra donc de pouvoir poursuivre leurs études. 

Selon un rapport du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), plus de 32 000 grossesses chez les adolescentes ont été enregistrées en moyenne par mois pendant le confinement de 2021. Les données incluent les mariages de mineurs, qui sont interdits par la loi, ainsi que les victimes de viol. 

Lire aussi : L’Ouganda lance un projet pour améliorer la nutrition dans la région du Nil occidental

Elles méritent une seconde chance…

Après deux ans de fermeture, les écoles ont rouvert depuis le 10 janvier dernier en Ouganda. Malgré les encouragements du gouvernement, certaines étudiantes devenues mères pendant la pause refusent de reprendre les cours. Les enfants des zones rurales sont les plus touchés. 

« Il est nécessaire de donner une seconde chance à ces filles. Le fait qu’elles soient tombées enceintes ne signifie pas qu’elles arrêtent d’aller à l’école ». C’est ce qu’a déclaré le ministre d’État de l’Enseignement supérieur, Chrysostom Muyingo. Notons que l’Ouganda est l’un des pays d’Afrique qui ont imposé les mesures les plus strictes pour contenir l’épidémie de Covid-19.