fbpx
26 C
Cotonou
mardi 29, novembre 2022

Côte d’Ivoire : Vers une hausse de 25 % du SMIG dès janvier 2023

À lire absolument

Le président Alassane Ouattara a pris, en août dernier, un décret portant revalorisation des salaires des agents de l’État. Des discussions ont été engagées avec le secteur privé et les syndicats pour parvenir à un accord.

La Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI, Patronat ivoirien) s’est entendue avec les associations syndicales des travailleurs pour une hausse de 25 % sur le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG). Les deux parties se sont concertées à la demande du président Alassane Ouattara qui s’est engagé à améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires.

Lire aussi : Sénégal : 193 millions $ pour revaloriser les salaires dans la fonction publique

Un décret présidentiel a été publié en août dernier pour entériner le projet. Le Premier ministre Patrick Achi a été chargé de conduire les discussions avec le secteur privé et les syndicats de travailleurs en vue d’un accord sur le taux d’augmentation.

La hausse de 25 % envisagée par la CGECI et les syndicats sera donc soumise à l’approbation du gouvernement. Une fois validée, elle portera le SMIG ivoirien à 75 000 FCFA (114,55 €) contre 60 000 FCFA (91,67 €) actuellement. La nouvelle mesure devrait entrer en vigueur en janvier 2023. La dernière fois que le salaire minimum a été revalorisé en Côte d’Ivoire remonte en novembre 2014. Il était passé à l’époque de 36 607 FCFA (55,93 €) à 60 000 FCFA, rapporte l’Agence de presse africaine (APA News).  

LIRE AUSSI  La Côte d’Ivoire entend lever 1,5 milliard $ pour restaurer les forêts et les terres

Lire aussi : Le Kenya augmente le salaire minimum de 12 % pour atténuer l’impact de l’inflation

À la une

Les derniers articles par Fidèle DJIMADJA (tout voir)