Plus de 30 millions de Sahéliens auront besoin d’aide et de protection en 2022 (OCHA)

0
611
Les crises dans le Sahel mettent plusieurs millions de personnes dans des conditions difficiles.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), les crises du Sahel ont des effets dévastateurs sur les plus vulnérables. Plus de 30 millions de personnes auront besoin cette année d’aide et de protection dans cette région. Ce qui fera plus d’un million qu’en 2021. 

Plus de 30 millions de Sahéliens auront besoin d’aide et de protection en 2022, a indiqué l’OCHA. La jonction des conflits, de la pauvreté et l’impact du changement climatique poussent « des millions de personnes à la limite de la survie ». 

Selon l’agence de l’ONU, la période de soudure devrait commencer plus tôt en 2022 avec l’épuisement des stocks des agriculteurs. « La diminution de l’offre entraînera probablement une nouvelle flambée des prix. Certains produits de base pourraient ne plus être disponibles sur les marchés ».

Lire aussi : Le Danemark soutient l’accès à l’eau dans le Sahel et la Corne de l’Afrique

Risque d’une insécurité alimentaire grave

Par rapport à 2021, une hausse de plus de 40 % du nombre de personnes confrontées à une insécurité alimentaire grave est attendue au cours de cette année. Dans l’ensemble du Sahel, plus de 29 millions de personnes devraient être confrontées à cette situation. 

Au Niger par exemple, le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire pourrait augmenter de plus de 57%. Au Mali, on pourrait assister à une hausse de plus de 40% et plus de 36% en Mauritanie. Au Burkina Faso, trois zones (contre deux zones en 2021) pourraient être confrontées à des niveaux d’insécurité alimentaire d’urgence. « La situation se détériore globalement dans les zones de crise du pays », a indiqué l’OCHA.