fbpx
26.3 C
Cotonou
lundi 6, février 2023

La Côte d’Ivoire accueille la plus grande usine de production d’anti-infectieux d’Afrique francophone subsaharienne

À lire absolument

Le groupe pharmaceutique chinois, Shanghai Fosun Pharmaceutical, a lancé le projet de construction de sa plateforme Fosun Pharma Côte d’Ivoire. Une fois achevée, cette plateforme sera la plus grande usine de production d’anti-infectieux en Afrique francophone subsaharienne.

Le groupe pharmaceutique chinois, Shanghai Fosun Pharmaceutical a lancé la semaine dernière le projet de construction de sa plateforme Fosun Pharma Côte d’Ivoire. Cette plateforme sera la plus grande usine de production d’anti-infectieux en Afrique francophone subsaharienne, indique un communiqué du gouvernement. Ce projet répond à l’ambition du Chef de l’État, de faire de la Côte d’Ivoire une  » puissance industrielle  » à travers le développement de l’industrie pharmaceutique.

La Côte d’Ivoire veut couvrir 30 % des besoins en médicaments d’ici 2030

L’implantation du groupe en Côte d’Ivoire aidera le pays à atteindre ses objectifs en matière de développement de l’industrie pharmaceutique. « La production du médicament nécessite une technologique de pointe d’où l’importance d’un transfert de savoir-faire », a déclaré le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle (CMU), Pierre Dimba. L’objectif du pays est de faire passer la couverture des besoins nationaux en médicaments de 6 % à 30 % d’ici 2030.

Selon Pierre Dimba, le processus d’implantation du groupe en Côte d’Ivoire a débuté en décembre 2019 avec la signature d’un accord entre l’État de Côte d’Ivoire et le groupe Fosun Pharma. Grâce à cet accord, le Premier ministre Patrick Achi a inauguré la plateforme Tridem Pharma en mars dernier. Ce projet devrait permettre la distribution de médicaments en Côte d’Ivoire et dans la sous-région ouest-africaine.

Lire aussi : La Côte d’Ivoire ratifie des accords de prêt de 167 millions $ pour renforcer son système sanitaire

Des mesures pour protéger le secteur pharmaceutique

Le gouvernement met en place des actions pour protéger le secteur. Il s’agit notamment de la création de l’Autorité ivoirienne de régulation pharmaceutique (AIRP) en 2017. L’État travaille également à renforcer la législation et la réglementation en matière de criminalisation et de pénalisation. En octobre 2021, le gouvernement a ratifié la convention MEDICRIME. Les autorités ivoiriennes travaillent également au renforcement de la coopération internationale en matière de lutte contre la prolifération des médicaments interdits.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : les entreprises industrielles et l’UNIFAB veulent lutter contre la contrefaçon

À la une