Tchad : plus de 21 000 hectares de terres inondées, menaçant la production cotonnière

0
559
Coton tchad
Un champ de coton.

Au Tchad, la campagne cotonnière 2022-2023 a été perturbée par les aléas environnementaux.

Plusieurs champs de coton ne pourront pas être récoltés au Tchad cette année en raison de divers facteurs environnementaux. L’annonce a été faite mercredi par le secrétaire général chargé du commerce et de la communication de la Société cotonnière du Tchad Société Nouvelle (Cotontchad SN), Ibrahim Malloum.

Lire aussi: La Côte d’Ivoire pourrait perdre 30 à 40 % de sa production de coton à cause d’un parasite

La campagne cotonnière a d’abord été perturbée par une période de sécheresse vers mi-mai. Cette période a rapidement été suivie par une abondance de pluie, qui a inondé plusieurs champs. « Dès juillet, nous avons enregistré une pluviométrie abondante et continue et les premiers champs inondés ont commencé à être enregistrés dès le mois d’août. Nous comptons aujourd’hui 21 723 hectares des champs inondés qui ne produiront pratiquement rien », a déclaré Ibrahim Malloum.

En outre, de nombreux producteurs ont abandonné leurs cultures en raison des conditions météorologiques, portant le nombre de superficies non récoltables à plus de 33 000 hectares. Ces facteurs réunis pourraient réduire la production cotonnière de la saison à près de 135 000 tonnes, contre les 175 000 prévues.

Lire aussi: Côte d’Ivoire : Olam Agri investira 149,4 millions $ dans la transformation du coton et du caoutchouc