Poliomyélite : des flambées de la maladie touchent 23 pays africains

0
844
Vaccination antipoliomyélite

L’Afrique a effectué des progrès remarquables dans la lutte contre la poliomyélite, ces dernières années. Le continent était parvenu à éradiquer la maladie en 2020, selon l’OMS. Cependant, on enregistre depuis quelques mois des flambées de l’épidémie qui pourraient compromettre ces efforts. 

La lutte contre la poliomyélite a produit de très bons résultats au cours de la dernière décennie, en Afrique. Le dernier cas de paralysie par le poliovirus sauvage observé dans la région, date d’il y a plus de 6 ans. En 2020, la Région africaine de l’Organisation mondiale de la Santé a été déclarée « exempte de poliovirus sauvage », après 25 ans de lutte.

Toutefois, après quatre années consécutives sans aucun cas, des flambées de poliovirus commencent à refaire surface. Ils seraient dérivés d’une souche vaccinale (PVDVc) et se propagent au sein de communautés non vaccinées. Heureusement pour le continent, le phénomène peut encore être contré grâce à de nouvelles stratégies de vaccination.

Une urgence de santé publique

Depuis 2018, 23 pays africains ont été touchés par des flambées de poliovirus. Plus de la moitié des 1071 cas de PVDVc dans le monde ont été enregistrés en Afrique. Le nombre de cas a augmenté l’année dernière, en raison des perturbations des campagnes de vaccination contre la poliomyélite causée par la Covid-19. 

Pour riposter contre le phénomène, les gouvernements de la région se sont engagés, au mois d’août, à relancer un programme de lutte. « Notre succès dans l’éradication du poliovirus sauvage témoigne de ce que nous pouvons accomplir lorsque nous œuvrons de concert. La Covid-19 a menacé cette victoire, parce que les campagnes de vaccination contre la poliomyélite ont été stoppées. Néanmoins, grâce à une détermination renouvelée, nous pouvons surmonter les derniers obstacles qui compromettent notre succès. Nous disposons du savoir-faire », avait déclaré Matshidiso Moeti, la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Plus de 80 millions de personnes vaccinées

Depuis l’engagement pris par les Etats pour éradiquer à nouveau le poliovirus, des actions sont menées dans plusieurs régions du continent. Le continent africain est devenu la première région de l’OMS à déployer le nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 (nOPV2). Ce nouveau sérum a été inclus, il y a seulement quelques mois dans la liste d’utilisation d’urgence de l’OMS.

Au total, 80 millions d’enfants ont été vaccinés, à travers six pays. Selon l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, ce déploiement témoigne d’une véritable détermination à mettre fin à la polio pour de bon en Afrique.

« Les progrès accomplis par les six pays et le déploiement à venir dans cinq autres pays, visant 30 millions d’enfants d’ici la fin de 2021, promettent une protection efficace et durable contre la menace d’une paralysie à vie », a déclaré Pascal Mkanda, coordonnateur du programme d’éradication de la polio au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique.

À noter que le nOPV2 a été déployé en premier au Nigéria. Il a été ensuite utilisé en septembre par le Bénin, le Congo, le Libéria, le Niger et la Sierra Leone. À leur tour, l’Éthiopie, la Mauritanie, le Nigéria, la Gambie, le Sénégal et l’Ouganda lanceront des campagnes, ciblant au total près de 30 millions d’enfants.