Près de 3 milliards de personnes dans le monde n’ont jamais utilisé l’internet

0
964
jeune fille connecté à internet
Selon un rapport de l'IUT, 96% des 3 milliards de personnes qui sont privés d'un accès à internet vivent dans les pays en développement.

Bien que la pandémie de Covid-19 ait contribué à améliorer l’accès à l’internet, de nombreuses personnes dans le monde ne sont toujours pas connectées. Un récent rapport de l’Union internationale des télécommunications (UIT) indique que 37 % de la population mondiale n’a jamais utilisé l’internet.

Près des deux tiers de la population mondiale ont déjà accès à l’internet, indique le secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao. Toutefois, selon un rapport de l’UIT, environ 2,9 milliards de personnes n’ont jamais utilisé l’Internet.

L’accès à Internet a fortement augmenté au cours des deux dernières années, selon l’institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication (TIC). En 2021, 4,9 milliards de personnes ont utilisé l’Internet, contre 4,1 milliards en 2019, soit une croissance de 17%.

La majorité des personnes n’ayant pas accès à Internet se trouvent dans les pays en développement

Malgré ces progrès, de nombreuses irrégularités sont enregistrées en matière de connectivité. « Environ 96% des 2,9 milliards de personnes qui ne sont toujours pas connectées vivent dans les pays en développement », indique l’ONU. En outre, sur les 4,9 milliards de personnes qui ont utilisé l’internet, des centaines de millions n’ont qu’un accès occasionnel. Ces personnes se connectent grâce au dispositif de partage de connexion et ont une connectivité à faible débit. Ce qui limite considérablement l’utilité de leur connexion, indique l’ONU.

Lire aussi: Airtel Africa et l’UNICEF veulent accélérer l’apprentissage numérique dans 13 pays

Dans les pays en développement, 72 % des personnes ayant accès à l’internet vivent dans des zones urbaines, contre 34 % dans des zones rurales. « Dans les PMA, les citadins sont près de quatre fois plus susceptibles d’utiliser l’internet que les personnes vivant dans les zones rurales », indique le rapport.

De nombreux défis entravent les progrès en matière d’accès à l’internet

Le rapport constate que la majorité des personnes n’ayant pas accès à l’internet sont confrontées à des défis importants. Elles ont un accès limité à l’électricité. La plupart manquent de compétences et de connaissances numériques. Ils sont également confrontés à la pauvreté et à l’analphabétisme. 

Lire aussi: La BAD lance un programme pour développer les compétences numériques des jeunes africains

En outre, les personnes sont confrontées à des difficultés financières. Selon le rapport, « Le coût du forfait de base pour la large bande mobile s’établit à 2% du revenu national brut (RNB) par habitant » pour les pays en développement. Mais dans certains pays les plus pauvres du monde, le coût de l’accès en ligne avoisine les 20 % du RNB par habitant, et même plus.

« Des solutions numériques seront nécessaires pour imprimer un nouvel élan au développement durable », a déclaré Doreen Bogdan-Martin, Directrice du développement des télécommunications à l’UIT. Ces solutions permettront d’aider les pays à poursuivre sur la voie de la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) définis par les Nations Unies à l’horizon 2030, a-t-elle ajouté.