Gambie : le PAM lance un programme d’aide alimentaire d’urgence pour les familles touchées par les inondations

0
679
Aide alimentaire
Le PAM a lancé un programme d’aide alimentaire d’urgence ciblant 51 200 femmes, hommes et enfants touchés par les inondations.

Chaque ménage soutenu dans le cadre du programme recevra 43,50 $ par mois pendant trois mois.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé un programme d’aide alimentaire d’urgence ciblant 51 200 femmes, hommes et enfants touchés par les inondations. Provoquées par des pluies torrentielles depuis fin juillet, celles-ci ont principalement touché les banlieues des agglomérations urbaines. Les femmes et les enfants de moins de 5 ans représentent près des trois quarts de la population totale touchée.

L’aide du PAM est financée par le Fonds central d’intervention d’urgence des Nations Unies (UNCERF) et le compte d’intervention immédiate (IRA) du PAM. Elle est fournie en partenariat avec l’Agence nationale de gestion des catastrophes (NDMA). Les familles ciblées ont été identifiées par le gouvernement gambien grâce à une évaluation conjointe menée par la NDMA, le PAM et les partenaires des Nations Unies. Chaque ménage soutenu recevra 2 350 Dalasis gambiens (43,50 $) par mois pendant trois mois.

« Fournir une aide alimentaire aux familles vulnérables en temps de crise est au cœur du mandat vital du PAM. À un moment où le pays est confronté aux niveaux de faim les plus élevés de la dernière décennie, nous nous engageons à travailler avec le gouvernement pour soutenir les communautés touchées par les inondations et soulager les communautés vulnérables du poids de la récession économique », a déclaré Yasuhiro Tsumura, représentant du PAM en Gambie.

Lire aussi: Soudan du Sud : 19 millions $ de l’ONU pour renforcer la résilience face aux inondations

Une insécurité alimentaire grandissante

L’aide alimentaire d’urgence du PAM aidera les familles touchées à répondre à leurs besoins alimentaires et nutritionnels de base. Elle intervient à un moment où les prix des denrées alimentaires montent en flèche, mettant les repas de base hors de portée de nombreuses personnes dans le pays.

Selon les données récentes du PAM, le pays connait le pire niveau d’insécurité alimentaire et de malnutrition jamais observé. Près de 207 000 personnes, soit environ 8,6 % de la population, sont confrontées à des niveaux de faim d’urgence. Cette situation est provoquée par des inondations récurrentes, les mauvaises récoltes après la saison agricole 2021, les retombées socio-économiques de la pandémie et la flambée des coûts des aliments.

Lire aussi: Bénin : 919.000 personnes menacées par les inondations dans les vallées de l’Ouémé et du Niger