fbpx
26 C
Cotonou
mardi 29, novembre 2022

Nigeria : Le port de Lekki doublera la capacité des ports de Lagos

À lire absolument

L’infrastructure portuaire sera pleinement opérationnelle en 2023. Elle permettra au Nigeria de réduire considérablement le temps de déchargement des conteneurs à bord des navires longeant les côtes de Lagos. Elle servira également d’argument pour attirer les clients du Nigeria qui ont dû se tourner vers les ports ghanéens et togolais ces dernières années.

Le Nigeria veut reconquérir tous les clients qu’il a perdus à cause de la lenteur des activités au niveau des terminaux portuaires à Lagos. Les travaux du projet en cours à Lekki seront bientôt livrés. La nouvelle infrastructure portuaire débutera officiellement ses activités en mars 2022. Elle pourra accueillir jusqu’à 1,2 million de conteneurs de 20 pieds pendant sa première phase d’exploitation.

Cette capacité permettra de décongestionner les terminaux portuaires de Lagos. À l’heure actuelle, un navire peut passer jusqu’à 1 mois au large des côtes de la ville nigériane avant de décharger sa marchandise. Cette situation a entraîné le détour des cargos à destination du Nigeria vers les ports du Togo et du Ghana, faisant perdre des milliards $ à l’économie locale.

LIRE AUSSI  Côte d'Ivoire : le port d'Abidjan double sa capacité avec un deuxième terminal à conteneurs

Lire aussi : La réalisation de la ZLECAf profitera essentiellement au secteur des transports africains

Le port de Lekki pour changer la donne…

Les autorités nigérianes placent un grand espoir dans le port de Lekki. Le décongestionnement des ports de Lagos qui sera favorisé par cette nouvelle infrastructure, permettra de réduire le temps de déchargement des conteneurs à seulement 2 jours. Le port de Lekki doublera la capacité des ports de la ville et pourra accueillir, lorsqu’il sera pleinement opérationnel, de très gros navires.

Il « nous permettra de changer la donne et de ramener la plupart de nos cargaisons que nous avons perdues au profit des pays de la sous-région » a déclaré Mohammed Bello-Koko, directeur général de la Nigerian Ports Authority, cité par Bloomberg. Le port de Lekki, poursuit-il, sera « plus moderne », « plus spacieux » et ses opérations seront « plus rapides ».

Le projet de plus d’un milliard $

Le projet de Lekki est le premier que met en œuvre le gouvernement fédéral pour augmenter la capacité des ports de Lagos depuis 25 ans. Cette ville, rappelons-le, traite 90% des importations nigérianes.

LIRE AUSSI  VIH/SIDA : des antirétroviraux injectables à l’essai en Ouganda

Les travaux de construction du port de Lekki sont menés par la société China Harbour Engineering Company. Le projet à 1,5 milliard $ est détenu par le gouvernement fédéral du Nigeria et le groupe Tolaram basé à Singapour. Une fois construit, le port sera exploité par une filiale de la compagnie maritime d’affrètement française CMA-CGM.

Lire aussi : Une nouvelle ligne maritime va bientôt relier les ports d’Algérie et du Qatar

À la une