Niger : la ville de Niamey a besoin de 31 millions $ pour remplacer les classes en paillotes par des salles en matériaux définitifs

0
685
Salle-en-paillote
La ville de Niamey entend remplacer ses classes en paillotes par des salles en matériaux définitifs, d’ici 2024.

La capitale nigérienne prévoit de remplacer les classes en paillotes par des infrastructures plus durables. Cette décision intervient après que plusieurs incendies consécutifs ont lieu à travers le pays.

La ville de Niamey entend remplacer ses classes en paillotes par des salles en matériaux définitifs, d’ici 2024. Ce projet nécessitera un investissement de près de 31 millions $, selon les autorités.

Selon l’ANP, la ville de Niamey compte environ 7 371 salles de classes, dont 1929 en paillote. Leur construction s’est généralisée au fil des années, en raison de l’augmentation des taux de scolarisation. Le pays accueille chaque année 500 000 à 600 000 nouveaux élèves en moyenne rien qu’au cycle primaire. Il compte en tout près de 36 000 classes en paillote, selon le Ministre en charge de l’éducation, Ibrahim Natatou.

Lire aussi : Niger : Plus de 68 306 enfants affectés par les fermetures des écoles

Au Niger, les classes en paillotes font l’objet d’incendies récurrents. Fin 2021, un incendie avait couté la vie à une vingtaine d’écoliers dans la ville de Maradi. Plus tôt dans la même année, un incident similaire avait causé la mort de 20 élèves dans une école à Niamey. Depuis, les discussions s’enchainent pour mettre fin à l’enseignement dans les classes paillote, à travers les écoles du pays.

Lire aussi : Niger : un incendie dans une école fait plus de 20 victimes à Maradi