RDC : Une attaque à Misia fait 16 morts et 25 disparus

0
550
Attaque de village
Une quinzaine de villageois ont été tués par des hommes armés non identifiés à Misia dans la province de Kwilu.

Les assaillants n’ont pas encore été identifiés. Selon les autorités, ils se cacheraient dans la forêt pour attaquer les localités environnantes à faible présence militaire.

Les habitants de la localité de Misia dans l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC) ont été ciblés par une attaque la semaine dernière. Le bilan rapporté par l’AFP fait état de 16 morts dont un chef de groupement. 25 autres personnes ont été portées disparues et plusieurs maisons incendiées.

Lire aussi : Éthiopie : le gouvernement et les rebelles du Tigré signent une trêve

Des militaires ont été envoyés par le gouvernement provincial pour « traquer ces ennemis ». D’après le ministre provincial de l’Intérieur, Jean-Claude Bwanganga, aucun assaillant n’a encore été identifié. Un responsable de la société civile a cependant indiqué que les auteurs de cette attaque se cachent habituellement dans la forêt et font de temps à autre des incursions dans les villages environnants où la présence militaire est faible ou inexistante.

La localité de Misia se situe à proximité de Kwamouth où un conflit territorial perdure depuis plusieurs mois entre les communautés indigène Teke et allogène Yaka. Cet affrontement a déjà fait plus de 180 morts et des dizaines de milliers de déplacés. Certains ont même traversé le fleuve pour rejoindre le Congo-Brazzaville.

Lire aussi : La mendicité identifiée comme une source de financement du terrorisme (CMICT)

Fidèle DJIMADJA