RDC : la CORAP préoccupée par les impacts négatifs du projet hydroélectrique INGA 3

0
1003
Emmanuel Musuyu, secrétaire technique de la CORAP, lors de la campagne « Stop Inga 3 » lancée par la coalition en 2020.

La coalition des organisations de la société civile pour le suivi des réformes de l’action publique (CORAP) s’inquiète des impacts négatifs du projet hydroélectrique INGA3. L’association estime que ce projet aura un impact environnemental et social négatif.

Le projet de construction du barrage hydroélectrique INGA 3 pourrait avoir un impact négatif au plan environnemental et social. C’est ce qu’a déclaré la coalition des organisations de la société civile pour le suivi des réformes de l’action publique (CORAP) lors d’une conférence de presse jeudi dernier. Selon l’association, ce projet affectera la vie quotidienne de la population congolaise et sud-africaine, rapporte Radio Okapi. Une perte de 500 MW qui affecterait l’accès à l’électricité.

Lire aussi: La RDC lance son premier projet hydroélectrique de Busanga

La coalition justifie sa position par une étude publiée par les ONG sud-africaines International Rivers et WoMin African Alliance. Cette étude révèle une perte de 500 MW lors du transport de l’énergie électrique de la RDC vers l’Afrique du Sud, indique le secrétaire technique de la coalition, Emmanuel Musuyu. Ce qui pourrait affecter l’accès à l’électricité en RDC et en Afrique du Sud. « Les impacts qu’ils soient sur le plan d’accès à l’électricité, financier, environnemental et social sont vraiment assez important pour la population congolaise », a-t-il déclaré.

Selon les organisations International Rivers et WoMin African Alliance, le gouvernement sud-africain devrait réorienter le financement du projet de construction d’INGA 3. Les organisations suggèrent que le pays dirige ce capital vers des projets d’énergies renouvelables.

Pertes des moyens de subsistance

Les organisations environnementales craignent l’impact négatif du projet sur la population vivant sur les rives du fleuve Congo, où le projet sera installé. « Avec la construction de ce barrage, de nombreuses communautés dont la survie dépend du fleuve vont devoir être transférées ailleurs. Non seulement les gens vont perdre leurs moyens de subsistance, mais en plus, vous pouvez être sûrs qu’ils ne seront jamais raccordés au réseau », explique International Rivers cité par le site dw.com.

Lire aussi : RDC : les déchets plastiques seront utilisés pour produire de l’électricité via la pyrolyse

Le projet INGA 3 est une initiative ambitieuse du gouvernement de la RDC. Le projet devrait bénéficier à 80 millions de Congolais. Il a été initié pour garantir l’accès à l’électricité aux habitants du pays. Il sera également bénéfique sur le plan économique. L’Afrique du Sud s’est engagée à acheter 2500 MW de l’électricité qui sera produite par le barrage. Cependant, ce projet fait l’objet de nombreuses critiques.