fbpx
26.3 C
Cotonou
lundi 6, février 2023

La Banque mondiale décaissera 900 millions $ pour la RDC

À lire absolument

Fidèle DJIMADJA
Journaliste de formation, spécialisé sur les questions de développement en Afrique. Écrivain, auteur de romans. Passionné du football.

Les fonds permettront de stimuler l’entrepreneuriat féminin. L’accès à l’eau et à l’électricité sera également renforcé.

La République démocratique du Congo (RDC) a signé deux conventions d’une valeur totale de 900 millions $ avec la Banque mondiale. L’enveloppe permettra de stimuler l’entrepreneuriat féminin et d’améliorer l’accès à l’électricité et à l’eau dans le pays. Le second projet concerne notamment la province du Kasaï et l’Est de la RDC. Il comprend entre autres la construction d’une usine de traitement d’eau à l’Ozone dans la commune de Ngaliema.

Lire aussi : RDC : 30 millions $ d’aide humanitaire pour couvrir les besoins de millions de personnes dans l’Est

Les nouveaux fonds porteront le portefeuille de la Banque mondiale pour la RDC à près de 7 milliards $. L’institution finance actuellement, dans le pays, d’autres projets visant le renforcement du capital humain et la protection des plus vulnérables contre les aléas socio-économiques. Elle lui a accordé des prêts à taux réduit ou nul et lui a fourni des subventions pour accélérer sa croissance économique.

Lors de la signature des accords, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour l’Afrique orientale et australe, Humberto Lopez, a réitéré l’engagement de son institution à soutenir le développement de la RDC. Il a d’ailleurs salué « l’étroite collaboration » entre les autorités congolaises et les responsables de la Banque. Il a « personnellement » remercié le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, « pour ses efforts visant à construire un programme solide » avec l’institution de Bretton Woods.

Lire aussi : La Banque mondiale prête 350 millions $ au Maroc pour soutenir l’économie bleue

Fidèle DJIMADJA

À la une

Fidèle DJIMADJA