Safaricom installe son premier centre de données en Éthiopie

0
591
Pedro Rabacal, directeur de la technologie de Safaricom Ethiopia

L’opérateur de télécommunications kényan Safaricom a lancé son premier centre de données en Éthiopie. Ce centre, qui se situe dans la capitale Addis-Abeba, est un nouveau pas vers le lancement des activités commerciales de l’entreprise dans le pays. 

Safaricom dispose désormais d’un centre de données en Éthiopie. L’installation a nécessité un investissement de 100 millions $. Le centre a été construit dans le pays, moins d’un an après l’obtention d’une licence d’exploitation de téléphonie mobile par un consortium composé de Safaricom, Vodacom et Sumitomo.

Lire aussi : Éthiopie : Safaricom proposera des services d’argent mobile

Le directeur de la technologie de Safaricom Ethiopia, Pedro Rabacal, a déclaré que le centre de données n’est pas la seule étape importante franchie ce mois-ci. « Le 5 février, le premier appel vocal a été effectué avec succès sur le réseau de Safaricom avec le code ’07’. La messagerie texte, l’accès à Internet et d’autres services réseau ont suivi avec succès ».

Plus de 8 milliards $ à investir en 10 ans

À noter que l’infrastructure nécessaire à l’adoption de M-Pesa, le service d’argent mobile de Safaricom, en Éthiopie est également pleinement opérationnelle. Le gouvernement éthiopien a l’intention d’autoriser le consortium à fournir des services financiers numériques après avoir établi un environnement propice à la concurrence.

Lire aussi : Safaricom lance la 5g au Kenya

Safaricom a l’intention d’investir plus de 8,5 milliards $ en Éthiopie au cours des dix prochaines années. Le consortium a déjà investi plus de 300 millions $, y compris pour la création du centre de données. Ce qui en fait le premier à réaliser un investissement aussi important dans un projet éthiopien en peu de temps. Selon The East African, le consortium prévoit d’investir 300 millions $ supplémentaires l’année prochaine.