La Guinée Équatoriale enregistre à présent 13 cas de Marburg (OMS)

0
3283
L’Organisation Mondiale de la Santé confirme treize cas de Marburg en Guinée Équatoriale.
Isolement de cas du virus Marburg

Une semaine plus tôt, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indiquait que huit nouveaux cas de Marburg avaient été identifiés. Depuis lors, cinq nouveaux cas ont été confirmés, portant le nombre de cas à treize au total.

Afin de rendre les mesures sanitaires plus efficaces, l’organisme onusien a invité les autorités sanitaires à signaler d’autres cas s’il y en avait. La maladie à virus de Marburg est une fièvre hémorragique virale dont le taux de mortalité peut atteindre 88 % (OMS). Des treize cas identifiés, neuf (09) personnes sont déjà décédées. Une seule personne s’est rétablie depuis le début de l’épidémie. Le Ministère de la Santé de la Guinée Équatoriale a indiqué que 825 personnes ayant eu un contact direct avec les victimes avaient été identifiées et placées sous surveillance sanitaire.

Lire aussi : Guinée Equatoriale : l’OMS confirme huit nouveaux cas de Marburg

Aucun traitement n’est encore disponible pour traiter Marburg

Jusque-là, les seuls symptômes permettant d’identifier le virus Marburg sont la fièvre, la fatigue, les vomissements tachés de sang et la diarrhée. Il n’existe aucun vaccin ou traitement antiviral approuvé pour le traiter. Reuters rapporte que le virus se transmet aux humains par les chauves-souris frugivores et appartient à la même famille de virus responsable de la maladie mortelle d’Ebola. Le directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus a  révélé que  » l’OMS est au courant de cas supplémentaires « .   » Nous avons demandé au gouvernement de signaler officiellement ces cas à l’OMS  » a-t-il déclaré. Le virus sévit également  en Tanzanie, où huit cas dont cinq décès ont été signalés dans la région nord-ouest de Kagera.

Lire aussi : Tanzanie : La première épidémie de maladie à virus de Marburg a fait 5 morts à Kagera