Sénégal : 1 milliard $ d’accords avec des entreprises américaines pour des projets infrastructurels

0
757
Antony Blinken, secrétaire d’État américain

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken a visité le Sénégal, le vendredi dernier, dans le cadre de sa tournée en Afrique. Son passage a été l’occasion pour le gouvernement sénégalais de signer plusieurs accords avec des entreprises américaines. Ces derniers portent notamment sur des projets infrastructurels. 

Le Sénégal a signé des accords d’une valeur d’un milliard $ avec certaines entreprises américaines pour réaliser des projets infrastructurels. L’annonce a été faite par le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, rapporte Bloomberg. Le responsable américain était en visite au Sénégal le vendredi dernier dans le cadre de sa tournée dans trois pays d’Afrique. Parmi les entreprises signataires, figurent Bechtel Corporation et Cubic Transportation Systems.

Les fonds permettront notamment de construire l’autoroute reliant Dakar à Saint-Louis. Ils seront aussi investis dans des projets de construction de ponts et d’amélioration de couloirs commerciaux avec les pays voisins. Une partie du financement sera par ailleurs consacrée au renforcement du réseau de communication national. 

Revitaliser les relations entre les Etats-Unis et l’Afrique

La tournée d’Antony Blinken en Afrique vise surtout à renforcer les relations entre cette dernière et les Etats-Unis. Les rapports existants entre ces deux parties ont pendant longtemps été négligés, notamment sous le régime de l’ancien président, Donald Trump. Une situation que compte changer l’actuel Chef d’Etat américain, Joe Biden. « Trop souvent, les pays africains ont été traités comme des partenaires inférieurs, ou pis, plutôt que de même rang » a reconnu Antony Blinken, cité par Le Monde, lors de sa visite au Nigéria. 

L’Afrique a toujours été au bas de la liste des priorités des relations étrangères des Etats-Unis, rapporte Bloomberg. Pour preuve, le continent africain représente moins de 2 % du commerce bilatéral total de la superpuissance américaine. « Il est temps de cesser de traiter l’Afrique comme un sujet géopolitique » soutient le secrétaire d’Etat américain cité par RFI. D’après lui, il faut désormais « commencer à la traiter comme l’acteur majeur qu’elle est devenue ». Pour rappel, Antony Blinken a visité le Sénégal, le Nigéria, le Kenya au cours de sa tournée en Afrique.

Lire aussi : Sénégal : lancement d’un fonds pour le développement des transports terrestres

Fidèle DJIMADJA