Sénégal : La BADEA soutient deux projets d’infrastructure à hauteur de 75 millions $

0
906
une route sénégalaise
La BADEA octroie 75 millions $ au Sénégal pour financer deux projets d’infrastructures afin d’améliorer la vie des populations.

La Banque Arabe pour le Développement en Afrique a signé deux conventions de financement avec le Sénégal. Ces accords s’élèvent à près de 75 millions $ et concernent deux projets d’infrastructure.

La Banque Arabe pour le Développement en Afrique (BADEA) et le Sénégal ont signé le week-end dernier deux accords de financement. Le premier concerne le Programme d’Urgence des Routes de Désenclavement. Le second porte sur le Projet de Modernisation Urbaine dans quatre communes. Les deux accords permettront à la BADEA de soutenir ces deux initiatives à hauteur de 75 millions $. Les accords ont été signés entre Amadou Hott, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, et Dr. Sidi Ould Tah, Directeur Général de la BADEA. 

Lire aussi:La BID débloque 270 millions $ au Sénégal pour la construction de l’autoroute Dakar-Saint-Louis

Désenclaver les zones du projet

Le Programme d’Urgence des Routes de Désenclavement nécessitera un investissement de 50 millions $, rapporte Seneweb. Ce programme prévoit le désenclavement des zones du projet. Il s’agit des routes Bambey – Baba Garage – Keur Samba Kane – Toubatoul et Diattar – Halwar. L’initiative soutiendra le développement économique et social de ces zones. L’objectif est d’améliorer la sécurité de la circulation des véhicules et de réduire les coûts de transport, indique le média. 

Renforcer les infrastructures de bases

Pour le projet de modernisation urbaine dans quatre communes, près de 25 millions $ seront mis à disposition de Dakar. Le projet couvrira les communes de Fatick, Kaffrine, Kédougou et Oussouye. Son objectif est de renforcer les infrastructures et l’accès aux services sociaux de base. Cette initiative devrait permettre de consolider les acquis de la décentralisation.

En plus de ce financement, la BADEA avait déjà soutenu plusieurs projets au Sénégal dans divers domaines. Ces financements couvrent les secteurs de l’agriculture, de l’eau, de l’assainissement et de la santé, a indiqué Amadou Hott. « A cela, s’ajoutent les divers appuis de la BADEA sous forme d’assistance technique, domaine dans lequel elle est décisive et apporte un concours qualitatif fort apprécié par nos Etats », a-t-il déclaré. En plus de cet appui, la BADEA participe au renforcement du financement du secteur privé national. Elle accorde notamment des lignes de crédit aux banques locales.

Lire aussi: Sénégal : la mise à niveau de 600km de route sera financée par la BAD