Sénégal : installation d’un centre de fabrication de vaccins contre la Covid-19

0
845
Des techniciennes de laboratoire au travail

Le Sénégal met en œuvre un projet de construction d’un centre régional de fabrication des vaccins Covid-19. L’Institut Pasteur de Dakar et la Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies (CEPI) ont signé un accord de partenariat à cet effet. Ce partenariat devrait permettre de faire avancer le projet.

Le Sénégal prévoit d’établir un centre régional de fabrication de vaccins anti Covid-19 et d’autres vaccins à Dakar. L’Institut Pasteur de Dakar (IPD) et la Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies (CEPI) ont signé un accord de partenariat à cet effet. Leur collaboration permettra de faire avancer le projet, rapporte l’Agence de presse sénégalaise. L’initiative est baptisée Madiba.

300 millions de doses de vaccin Covid-19 seront produites par an

La construction du centre est déjà à un stade avancé, rapporte l’agence. Le centre pourrait commencer à produire des vaccins au troisième trimestre de 2022. Le centre produira jusqu’à 300 millions de doses de vaccin Covid-19 par an dans sa phase initiale. Ces doses de vaccin seront utilisées en Afrique.

Lire aussi:

Covid-19/Sénégal : nouvel accord pour la création d’une usine de fabrication de vaccins

Le Ghana investira 25 millions $ dans une usine de production de vaccins anti-Covid19

Le partenariat signé permettra à la CEPI d’apporter un soutien stratégique et technique au projet. « La CEPI fournira également des conseils sur la mise en œuvre d’une solution novatrice de remplissage et d’administration des vaccins, homologuée par MedInstill/INTACT Solutions et développée avec le financement et le soutien de la CEPI », rapporte l’agence de presse sénégalaise.

Les vaccins seront contenus dans des poches multi doses

En outre, l’IPD remplira le vaccin produit dans des poches en plastique stériles. Les poches sont semblables à des sacs de perfusion. Ces poches auront la capacité de contenir et de transporter 200 doses de vaccin. Grâce à cette méthode de remplissage, les poches multi doses pourront être utilisées dans des environnements à faibles ressources. En outre, les poches sont plus légères et plus petites. Cela permet de réduire le coût et l’empreinte de la chaîne du froid.

IPD avait déjà signé un protocole d’accord avec BioNTech dans le cadre de ce projet. Cet accord devrait lui permettre de poursuivre la fabrication de vaccins à ARNm. L’initiative est un partenariat entre le gouvernement sénégalais, l’Union européenne, les États-Unis d’Amérique et d’autres partenaires dont la Banque mondiale.

Outre le Sénégal d’autres pays africains envisagent d’installer des centres de fabrication de vaccin anti-covid. Il s’agit entre autres du Ghana, du Kenya, du Rwanda.