Sénégal : Des chercheurs récoltent une culture expérimentale de blé local

0
477
ISRA Culture du Blé au Sénégal
Le Sénégal récolte une culture expérimentale de blé local, adapté aux conditions climatiques du pays.

Le Sénégal procède à une récolte expérimentale de blé local, adapté aux conditions climatiques du pays. Le projet a été lancé il y a quelques années pour réduire la dépendance du pays à l’égard des importations de blé.

Des chercheurs de l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA) récoltent une culture expérimentale de blé local. Il s’agit d’une culture adaptée aux conditions climatiques du pays. Le projet a été lancé il y a plusieurs années pour réduire la dépendance à l’égard des importations. Quatre variétés de blé sont expérimentées sur une parcelle à Sangalkam, à 35 km de Dakar.

Lire aussi : Le Sénégal prépare un nouveau plan d’adaptation pour une agriculture résiliente

800 000 tonnes de céréales importées par an

Le blé est la deuxième céréale la plus consommée au Sénégal, après le riz. Cependant, le pays est entièrement dépendant des importations pour satisfaire sa demande en blé. Chaque année, le Sénégal importe 800 000 tonnes de céréales, rapporte le Courrier du Vietnam. Bien que le blé ne soit pas adapté au climat tropical, les chercheurs mènent des essais d’acclimatation.

Quatre variétés de blé testées dont trois proviennent d’Égypte

Sur les quatre variétés de blé cultivées, trois proviennent d’Égypte. La quatrième a été développée par l’ISRA, explique Amadou Tidiane Sall, l’un des chercheurs de l’ISRA.

Lire aussi: Sénégal : L’Egypte s’engage à fournir 5000 tonnes de blé

Le ministre de l’agriculture a demandé des semences égyptiennes lors de la conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP27), qui s’est tenue en Egypte, en novembre dernier. Cependant, le projet est toujours confronté à un manque d’eau pour irriguer les cultures. Amadou Gaye, président de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal, estime qu’il serait préférable d’investir dans la production d’autres céréales telles que le mil, le maïs et le sorgho.

Lire aussi : Sénégal : Plus de 91 millions $ déjà mobilisés pour la construction de l’agropole de Ndangalma